AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 • Un nouveau jour |[Œil du Loup]|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Suzanne la Lionne
modérateur •• be careful
modérateur •• be careful
avatar

♣ ÂGE : 19
♣ NE(E) LE : 26/02/1998
♣ PUF, PSEUDO : Curry' // Fricadella
♣ INSCRIT(E) LE : 29/07/2012
♣ MESSAGES : 31

♣ HUMEUR : I'm Happy :D !

Feuille de personnage
♣ RELATIONS:
♣ TALENT INNE: Tactique
♣ EXPERIENCE:
500/1000  (500/1000)

MessageSujet: • Un nouveau jour |[Œil du Loup]|   Lun 13 Aoû - 22:03

○ Journée à la chasse.
Nourir et servir le clan est notre priorité.
Nous sommes les domestiques de la populace.
Vie cruelle et adieu liberté !


    - Plusieurs scénarios se déroulent sous les yeux horrifiés de Fureur de Lionne, impuissante. Une chatte se faisant écraser par un blaireau enragé dans un champ à l'automne, un jeune chat à moitié dévoré par des renards perdant son sang sur le sol enneigé dans les montagnes, deux pelages gris tigré et tricolore s'entremêlant dans une forêt en hiver. Un cauchemar. Ou devrais-je dire LE cauchemar répété de la guerrière du Clan du Tonnerre. Le film passait en boucle et elle ne pouvait s'empêcher de regarder encore les mêmes épisodes. Mais au fond, elle savait que ce n'était qu'un rêve agité et pas un message prémonitoire dont rêvent certains félins. Elle le savait car ces images, c'était tout simplement le résumé de son passé. Une biograpie dure à accepter et surtout à porter jusqu'à sa mort. Les fins rayons lumineux du soleil finirent par réveiller la chasseuse endormie et angoissée à la fois. Lorsque celle-ci cligna des yeux, elle sauta littéralement de sa litière. La fourrure gonflée, les griffes sorties, les muscles bandés et la sueur lui collant ses poils emmêlés. La rouquine, se remarquant dans cette situation ridicule et qui semblerait toute fois étrange à un matou qui la verrait comme cet état, entreprit sa toilette silencieusement de peur de sortir involontairement un guerrier de son doux sommeil. Encore fallait-il que la tanière soit toujours occupée par des chats fatigués... Fureur de Lionne sut tout de suite que le soleil était déjà pratiquemment à la moitié de sa course, sans même le regarder. C'était une habitude chez elle, de se réveiller à midi et ce, peu importe à quel moment de la soirée elle se couchait. Toujours est-il qu'elle est toujours épuisée, depuis son arrivée dans le Clan du Tonnerre, Fury' ne trouvait souvent pas le sommeil et, bien évidemment, elle en râlait dès que sa nuit était tourmentée - mais de toute façon, qu'elle ai fait nuit blanche ou pas, elle ruminait quand même. La jeune minette s'ébroua puis se dirigea vers l'entrée de l'antre et s'assit. Un vent chaud faisaient danser ses poils roux au reflets bruns, elle prit une bouffée d'air et décida qu'une chasse s'imposait. La jeune guerrière n'avait pas très faim pour l'instant - je répète, pour le moment... - alors lorsque son ventre grognera, elle déjeunerait en forêt. La chatte salua quelques-uns de son Clan et en prévînt certains de sa sortie afin qu'ils ne s'inquiètent pas s'ils ne la voyait pas. Alors qu'elle s'apprêtait à partir aux Rochers aux Serpents, une voix derrière elle la coupa net dans son élan ;

    « Eh attends un peu ! T'es au courant ? Faut toujours sortir accompagné depuis que le Clan de l'Ombre forme des assasins et qu'il renit le Code du Guerrier ! »

    Fureur de Lionne se retourna à la fois perplexe et vexée qu'on craigne qu'elle ne soit pas assez entraînée pour combattre un vaut rien de l'Ombre. Après tout, elle a passé son entrainement comme les autres. Elle a montré qu'elle avait autant de capacités que les autres et qu'elle avait des talents et des points faibles comme les autres alors pourquoi ne pas croire en elle ? C'était une guerrière à part entière, plus un chaton chétif. Et encore moins une traîtresse qui dévoilerait à de pauvres hystériques les plans de son Clan. Non, Fureur ne sera jamais une judas. Elle a juré loyauté à sa tribu d'adoption et il est hors de question qu'elle ne tient pas sa promesse. Et puis... Le Clan de l'Ombre est peut-être dans une mauvaise phase... Pourquoi aurait-il inventé de différentes pratiques que les autres Clans dans ce cas ? A moins qu'il veut juste prendre le contrôle sur la forêt et dominer les autres castes.

    « Et alors ?, répliqua la rouquine, Je ne vois pas le rapport entre "ne pas chasser seul" et "assassins". Ce sont juste des exagérations et rien de plus. »

    Le guerrier sembla sur le coup très en colère de l'insistance insolente de la jeune chasseuse qui devrait lui obéir sans poser de questions - et encore moins répondre par des remarques qui signifieraient que le Clan du Tonnerre est effrayé par tout et n'importe quoi - car il avait plus d'expérience qu'elle. Il était à la fois choqué et furieux.

    « C'est ça !, répondit-il, En attendant, t'es obligée de partir avec quelqu'un, c'est la règle ici. Et si tu n'es pas contente, tu n'as qu'à repartir dans tes montagnes. »

    Sur ce, il tourna les talons, les poils du dos hérissés. Il semblait légèrement fier de ses paroles injustes envers sa camarade. Fureur de Lionne comprit - une fois de plus - qu'elle n'était toujours pas intégrée après tant de lunes aux côtés des membres du clan. Le pire, c'est que le Clan du Tonnerre n'avait pas besoin de la formée pour devenir guerrière ! Il lui avait juste expliquer ce qu'était les clans et enseigné quelques postitions et stratégies de chasse et le Code du Guerrier. Rien de plus. Elle était arrivée au camp quand elle avait dix lunes, elle s'est formée toute seule face à la vie et dures épreuves qu'elle nous oblige à surmonter. Fureur avait pourtant toujours tout fait correctement dans sa nouvelle maison, sauf exeption quelques bêtises lorsqu'elle était novice mais comme tous les autres élèves, mais le clan n'avait rien à lui repprocher question fidèlité, elle répondait toujours présente pour les autres - avec quelques grondements, certes, mais tout de même - et elle a prouvé maintes fois ses valeurs. Le seul défaut qu'on puisse dire à la jeune féline, c'est qu'elle ne croit pas au Clan des Etoiles. Et alors ?

    « Ah ! Et prends Œil du Loup avec toi, il n'y a que lui de libre dans le clan. Tous les autres sont soit à la chasse soit en patrouille ou alors en train de renforcer les fondations de nos abris. Moi, je dois m'occuper de la Tanière des Apprentis, salut ! »

    La chatte feula. Ce qu'elle aurait voulu lui arracher les oreilles ! Œil du Loup ? Mouais... Ce n'est pas le compagnon idéal qu'elle aurait choisi m'enfin. Le matou lui fit un clin d'oeil et elle s'en alla à la recherche de son "coéquipier". Super. Il fallait vraiment qu'elle soit surveillée. Génial. Comment être tranquille maintenant ? Fureur de Lionne se souvînt soudainnement que le chat était borgne, d'ailleurs, elle s'est toujours demandée comment, donc sûrement qu'il a du avoir une vie tourmentée et à un moment difficile. Peut-être que lui, serait un peu plus silencieux que quelques bavards du clan ? Peut-être même qu'il sera sympathique et tolérant ! La guerrière ne le connaissait que de vue et elle ne savait pas s'il ferait un scandale sur ses origines en sa présence mais toujours est-il qu'elle le voyait parfois en solitaire au camp. Elle commença à chercher le matou noir et blanc et à crier, franchement pas patiente du tout ;

    « Œil du Loup ?! Œil du Loup on a une mission !!! Œil du Loup ? Œil du Loup !!! »

____________________________________________


Elle riait comme quelqu'un qui avait sérieusement réfléchi à la vie
et qui avait compris la blague.
Spoiler:
 


Dernière édition par Étoile de Lionne le Mar 16 Avr - 17:52, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.war-of-clans.com/t11065-9824-fureur-de-lionne
Sébastian le Vagabond
administrateur •• nim's
administrateur •• nim's
avatar

♣ ÂGE : 19
♣ NE(E) LE : 23/09/1997
♣ PUF, PSEUDO : nim's
♣ INSCRIT(E) LE : 22/01/2011
♣ MESSAGES : 60

♣ HUMEUR : LOVE.

Feuille de personnage
♣ RELATIONS:
♣ TALENT INNE: Camouflage
♣ EXPERIENCE:
500/1000  (500/1000)

MessageSujet: Re: • Un nouveau jour |[Œil du Loup]|   Sam 18 Aoû - 14:47



    « On est juste de minuscules particules errant dans les ténèbres infinis. »

    La journée était belle, mais comme d’habitude, Vagabond était aux côtés de sa mère. Il demeurait avec elle malgré ce qu’elle lui faisait vivre au quotidien. Le sang, les meurtres, la douleur. Tout ceci était devenu…normal pour lui. Il s’y était fait, et la peur du début s’était muée en profonde indifférence. De toute façon, il était obligé d’obéir à leur mère, il en avait toujours été ainsi. Et que Nathanaël soit là ou non ne changeait plus rien. Il n’avait plus de Clan, il était devenu solitaire, comme sa mère. Et il la suivait. Inlassablement. Il l’accompagnait dans tous ces assassinats, justifiés ou non. Il faisait couler le sang sans plus aucun état d’âme. Peu lui importait la vie des autres ou même la sienne. En fait, ça lui était complètement égal désormais. C’était une habitude, il ne craignait aucun représailles, lui même était craint dans la ville. Ce jour là, sa génitrice lui avait demandé d’éliminer un ennemi de longue date, et sans discuter, Vagabond s’était éclipsé, partant à la recherche de sa future victime. La trouver ne fut pas dur. La bataille débuta, mélange de grognements et de coups. Le sang coula, de l’un, de l’autre mais ça non plus ça n’avait aucun importance. Et puis, son ennemi eut un dernier geste, puisant dans ses ultimes ressources, il lui assena un coup dans l’œil. L’œil gauche. Avec un cri de douleur, Vagabond acheva sa proie en vacillant, lui mordant le cou, ouvrant une artère vitale. La mort allait être très douloureuse, tant pis pour lui. La douleur lui vrilla la tête, le sang coula à flot. Il ne vit plus rien. Il n’y avait que la souffrance. Atroce, absolue. Il sentit les ténèbres s’emparer de lui, l’emportant probablement dans le coma. Il eut l’impression de tomber, de s’étaler lentement sur le sol…
    Il s’éveilla.

    Œil du Loup était-il à ce point vide ? Il n’avait donc aucune imagination ? Pourquoi fallait-il que ses rêves ne soient qu’un retour dans le passé ? Il se souvenait avec perfection, comme si ça datait de la veille, de l’impression de tomber. De la douleur si présente qu’il avait faillit en devenir fou. De l’impression de sentir sa tête sur le point d’exploser tant la pression occasionnée par la souffrance était forte. C’était insoutenable. Il n’avait jamais eut aussi mal de sa vie. Et un jour, il s’était réveillé, aveugle. La blessure à son œil gauche était irréversible, il était devenu borgne. Il avait dût s’y habituer. Et dans le même temps, il avait fuit, s’éloignant de sa mère. Il ne la détestait pas, ne lui en voulait pas.
    Il se sentait vide.
    C’était comme si tout sentiment lui avait été enlevé, la haine ou l’amour. Tout ceci lui était inconnu. Il simulait et il le faisait bien. Personne ne se doutait de rien. Et c’était largement mieux ainsi.

    Allongé dans la tanière des guerriers, le mâle bicolore était immobile, on pouvait le croire endormi mais il n’en était rien. L’agitation dans le camp le laissait totalement de marre. Il allait peut-être devoir participer à une quelconque sortie qui lui paraissait dénuée de tout intérêt. Il entendit une brève discussion au cours de laquelle son nom fut cité puis… « Œil du Loup ?! Œil du Loup on a une mission !!! Œil du Loup ? Œil du Loup !!! » Ah… Il était peut-être temps de sortir de cette super cachette d’une discrétion absolue qu’était la tanière des guerriers. Il ne se pressa pas pour se montrer, prit son temps pour s’étirer avant d’enfin daigner se rendre auprès de la guerrière qui était à sa recherche. Il s’agissait de Fureur de Lionne. L’imposant guerrier prit le temps de la détailler. Fin observateur, il la connaissait déjà sans réellement lui avoir parlé. Elle était la demie sœur d’Epée de Damoclès. Un guerrière à la démarche souple, au pelage roux tirant vers le brun et au regard d’un vert foncé. Elle était aussi cynique, agressive, indépendante. Quoi qu’il semblait qu’elle pouvait faire preuve d’humour. Elle était plutôt charismatique. Vagabond lui décocha un bref sourire totalement simulé mais il était si fin comédien, qui pouvaient lire au delà ? Personne, bien heureusement.

    « Me voici, désolé de t’avoir fait attendre. Alors, de quoi sommes nous chargés ? »

    Encore une journée à faire semblant. Il n’était bon qu’à ça.

____________________________________________

Sébastian le Vagabond.

Revenir en haut Aller en bas
Suzanne la Lionne
modérateur •• be careful
modérateur •• be careful
avatar

♣ ÂGE : 19
♣ NE(E) LE : 26/02/1998
♣ PUF, PSEUDO : Curry' // Fricadella
♣ INSCRIT(E) LE : 29/07/2012
♣ MESSAGES : 31

♣ HUMEUR : I'm Happy :D !

Feuille de personnage
♣ RELATIONS:
♣ TALENT INNE: Tactique
♣ EXPERIENCE:
500/1000  (500/1000)

MessageSujet: Re: • Un nouveau jour |[Œil du Loup]|   Mer 22 Aoû - 16:34

    - Œil du Loup arriva par derrière. La guerrière sursauta puis se tourna vers le chat noir et blanc, le foudroyant du regard. Il la dévisageait de ses yeux jaunes-verts et afficha un sourire concis. Fureur de Lionne le croyait plus petit et moins imposant, comme quoi les souvenirs peuvent vous faire défaut quelque fois. La chasseuse balança sa queue de droite à gauche énergiquement, à demie agaçée. Peut-être qu'après tout, ils s'entendraient bien ou alors le guerrier au pelage bicolore la considérait en une intruse comme la moitiée du clan. Pff...

    « Me voici, désolé de t’avoir fait attendre. Alors, de quoi sommes nous chargés ? »

    Elle lui rendit son sourire cursif. Au moins il était poli. Enfin, pour l'instant en tout cas. Mais bon, tout ça à cause du nouveau système du Clan de l'Ombre. Rahh pourquoi ils ne peuvent pas faire comme tout le monde ? Se pointer aux Assemblées, faire une ou deux prières au Clan des Etoiles par semaine et obéir au Code du Guerrier ? Non non, il faut qu'ils compliquent les choses en voulant agrandir leur territoire et prendre le contrôle absolu sur la forêt en nous faisant peur - personne n'en est sûr et certain mais pourquoi sinon ? A part être persuadé de gagner chaque bataille avec cette nouvelle combine. Quand on voit ça, on comprend qu'ils sont plus naïfs que des chatons de deux lunes. Personne ne peut abolir la liberté d'autrui ni la lui voler. Dans chaque doctrine ou organisation, il y a une faille, un point faible. Il ne faut pas énormément de temps pour savoir laquelle et savoir comment l'utiliser à son profit. Mais en attendant, les assassins tuent des innocents, dépouillent les félins de leur vie et tout ce que trouve les tribus pour vaincre ce mal, c'est de renforcer la sécurité et trouver des méthodes pour éviter de se faire avoir. Pourtant, quand des fous veulent vous aggresser, ils y arrivent. S'il y a une faille dans leur organisation pourrie, il y a une aussi dans la notre. Tout le monde peut contourner un système de sécurité. Fureur de Lionne répondit d'une voix sèche à son interlocuteur ;

    « De corvée de chasse. Désolée, il n'y a pas d'autres choses plus interréssantes à accomplir surtout qu'on a plus le droit de faire quoique ce soit. »

    La rouquine se dirigea vers le taillis de ronce, l'entrée du camp, sans même vérifier si Œil du Loup la suivait bien. Elle prévînt le gardien de l'entrée qu'ils sortaient puis s'enfonça dans la forêt. Encore une journée d'ennuie, espérons qu'il se passera quelque chose d'émoustillant.

____________________________________________


Elle riait comme quelqu'un qui avait sérieusement réfléchi à la vie
et qui avait compris la blague.
Spoiler:
 


Dernière édition par Étoile de Lionne le Mar 16 Avr - 17:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.war-of-clans.com/t11065-9824-fureur-de-lionne
Sébastian le Vagabond
administrateur •• nim's
administrateur •• nim's
avatar

♣ ÂGE : 19
♣ NE(E) LE : 23/09/1997
♣ PUF, PSEUDO : nim's
♣ INSCRIT(E) LE : 22/01/2011
♣ MESSAGES : 60

♣ HUMEUR : LOVE.

Feuille de personnage
♣ RELATIONS:
♣ TALENT INNE: Camouflage
♣ EXPERIENCE:
500/1000  (500/1000)

MessageSujet: Re: • Un nouveau jour |[Œil du Loup]|   Sam 25 Aoû - 22:33



    « On est seul responsable de sa vie. Il ne faut blâmer personne pour ses erreurs. On est sois même l’artisan de son bonheur, et on en est aussi parfois le principal obstacle. »

    Œil du Loup observait son interlocutrice. Il n’était pas originaire du Clan, elle non plus. Mais contrairement à Fureur de Lionne, il avait réussi à faire oublier ce qui était perçu comme un défaut par le Clan, en acceptant entièrement ( du moins en apparence ) tous les us et coutumes du Tonnerre. Il s’était fondu à la perfection dans la masse diverse et variée du Clan, alors que la femelle rousse faisait des vagues avec son caractère légèrement… impulsif. Il l’avait fait sursauter sans le vouloir, haussant les épaules, il la regarda. Elle semblait légèrement agacée, décidément, cette femelle possédait une personnalité très forte, elle était sans doute remarquée par tout le monde au sein du Clan. Mais certaine personne ne se plaignait pas d’être la cible de toutes les conversations. La guerrière ne semblait pas se formaliser de son œil gauche qui… n’existait plus pour ainsi dire. Il n’avait jamais eu l’occasion de l’observer de près, donc elle non plus. Enfin bon c’était tant mieux, il n’avait franchement pas besoin de cela. Elle lui rendit son sourire, il ne bougea toujours pas. Bien entendu, il était poli, il ne pouvait pas se permettre d’être agressif, il ne voulait pas être remarqué, il faisait profil bas depuis son arrivé dans le Clan, il y avait quelques lunes de cela. Et elle… elle semblait mal vivre son intégration. Pourquoi donc avoir rejoins un Clan ? Devait-il lui dire qu’il avait été solitaire avant d’être un guerrier afin de la rassurer ? Boaf, ça n’était tellement pas son genre. Pourquoi ne pas se taire plutôt. Il hésitait encore lorsqu’elle reprit la parle.

    « De corvée de chasse. Désolée, il n’y a pas d’autres choses plus intéressantes à accomplir, surtout qu’on à plus le droit de faire quoi que ce soit. » Elle semblait lasse. Sans même attendre Œil du Loup, la rouquine se dirigea vers l’entrée du camp. Ce dernier la regarda quelques secondes avant d'aller à sa suite. Elle ne donnait vraiment pas l’impression d’être quelqu’un de sociable. Tant mieux, il n’aurait pas à faire la conversation toute la journée et pourrait se laisser aller à ses pensées. Ils s’enfonçaient dans la forêt, à la recherche de gibier. La traque était difficile à cette époque de l’année. Certes, c’était plus aisé qu’en hiver, mais lors de grosses chaleurs, les proies restaient à l’abri, dans leurs terriers, un peu enfoncées dans la terre afin de récolter un maximum de fraîcheur. Vagabond les comprenait. Il avait chaud. Et il n’aimait pas ça. Ça le mettait de mauvaise humeur, il avait l’impression de cuire. Alors que le froid le vivifiait, lui donnait de l’énergie et lui permettait d’être d’autant plus actif. Il espérait que la chaleur tomberai bientôt.

    Œil du Loup avança jusqu’à être au niveau de Fureur de Lionne. Il était à sa droite, de façon à ce que son unique œil la voit. C’était un gros handicape. De nombreux, très nombreux, trop nombreux mois s’étaient écoulés avant qu’il ne s’habitue à cette blessure. Une partie de lui même était belle et bien morte le jour où il avait faillit y laisser la vie. Mais il avait gagné le combat. Il avait puisé dans ses ressources les plus profondes. Il avait lutté contre la douleur insupportable qui s’était emparée de sa tête, lui avait donné la nausée. Après le combat, il était parti, loin de sa mère et il avait passé des jours, des nuits entières allongés sur le flanc, inerte. Luttant, encore contre la douleur et contre ce qu’elle avait entraîné : une fièvre qui avait faillit le terrassé. Il était resté seul, à la merci de n’importe quel charognard, épave à la limite même de la mort. A ce moment de sa vie, il avait beaucoup maigris, ses côtes avaient étés visibles, il ne mangeait plus, malgré la faim qui lui tiraillait le ventre, malgré les rares odeurs de proies qui, devenues parfum entêtant, passaient quelques fois à proximités de son corps. Mais il avait été trop faible. Et puis, les jours passant, il s’était battu, contre tout ça. Il s’était engagé dans un combat acharné contre la mort elle même ( sans trop savoir pourquoi, il n’avait plus rien à perdre ), et bonne joueuse, elle s’était inclinée, lui laissant encore de longues années de vies. Il s’en était remis. Petit à petit. Il s’était de nouveau alimenté, il avait retrouvé la forme. Mais il avait perdu son œil. Personne n’était au courant de ce passage de sa vie. Et au sein du Clan, personne n’était au courant de sa véritable histoire, c’était l’essentiel. Le silence s’était installé et, devenu presque pesant, il le brisa.

     « Tu sais, je ne suis pas du Clan du Tonnerre à la base. Je suis… j’étais plutôt, un solitaire. Au début, on me regardai comme toi. Mais j’ai appris à me faire accepter, ils ont oubliés d’où je venais, même les plus tenaces. Ils ont acceptés. Si Étoile d’Aubépines t’as laissé entrer dans le Clan c’est qu’elle a confiance en toi. C’est ça le plus important. Après, tu montres que tu es… serviable et loyal et ils oublient. C’est aussi simple que ça. »

    Sa voix s’était élevée, grave et calme, avant de s’éteindre. Il la regardait, aucun sentiments ne transperçaient son regard vert jaune si particulier.
    Il était devenu maître dans l’art de dissimuler.

____________________________________________

Sébastian le Vagabond.

Revenir en haut Aller en bas
Suzanne la Lionne
modérateur •• be careful
modérateur •• be careful
avatar

♣ ÂGE : 19
♣ NE(E) LE : 26/02/1998
♣ PUF, PSEUDO : Curry' // Fricadella
♣ INSCRIT(E) LE : 29/07/2012
♣ MESSAGES : 31

♣ HUMEUR : I'm Happy :D !

Feuille de personnage
♣ RELATIONS:
♣ TALENT INNE: Tactique
♣ EXPERIENCE:
500/1000  (500/1000)

MessageSujet: Re: • Un nouveau jour |[Œil du Loup]|   Dim 26 Aoû - 15:06

    - Le chat noir et blanc suivit Fureur de Lionne, il se mit à côté d'elle de manière qu'il la voit avec son unique oeil. La guerrière se demanda ce qui lui a bien pu arriver, qu'a t-il fait pour être borgne ? Il y a forcément une bonne justification, on ne mérite pas de perdre à demi la vue pour rien, et encore moins en se mutilant soi-même. Alors ça, ça serait vraiment très, très ridicule et stupide. Peut-être est-il tombé sur une mauvaise bande de solitaire ? Ou alors des chiens ? Hm... Oh et puis zut ! Ce n'était pas ses affaires, surtout si l'absence de son oeil gauche remonte à un passage très douloureux de sa vie qu'il ne vaudrait mieux pas évoquer. Tous les félins ont leur histoire, et certains sont plus chanceux que d'autres. C'est comme ça. Bien que cela soit injuste et égoïste. Mais bon, c'est la diversité !! Fury' fut surprise de tomber sur un félin qui ne parlait pas, lui non plus. Les anciens chats errants sont-ils tous fermés question conversation ? En tout cas, quel bon silence. Le soleil qui battait son plein, chauffer les pierres, était le bienvenu. La rouquine préférait le soleil à la pluie pourtant elle aimait plus le froid que la chaleur, ou alors parfois un peu de chaleur. Un peu seulement ! En ce moment même, il fait tellement chaud que la chatte haletait de temps à autre, c'était vraiment insupportable. La cerise sur le gâteau ? Comment voulez-vous chasser quand toute la nourriture s'est planquée dans son terrier pour faire la sieste ?! Hein !! La jeune chasseuse du Clan du Tonnerre pesta. Elle, la chance ne l'aimait pas, mais alors pas du tout. Quand le silence des deux félins commença à être trop lourd à porter, le mâle débuta la discut' ;

    « Tu sais, je ne suis pas du Clan du Tonnerre à la base. Je suis… j’étais plutôt, un solitaire. Au début, on me regardai comme toi. Mais j’ai appris à me faire accepter, ils ont oubliés d’où je venais, même les plus tenaces. Ils ont acceptés. Si Étoile d’Aubépines t’as laissé entrer dans le Clan c’est qu’elle a confiance en toi. C’est ça le plus important. Après, tu montres que tu es… serviable et loyal et ils oublient. C’est aussi simple que ça. »

    Ok... Bon... Ce n'est pas vraiment ce à quoi je m'attendais... , se dit Fureur de Lionne, perplexe. Tout à coup nerveuse, elle se demanda pourquoi il lui disait ça. C'est vrai ! Pourquoi ? Qu'avait-elle fait ? Pour qui il se prend ? Pour son mentor ? Il la prennait comme une faible qui a besoin qu'on la réconforte ? Il a sûrement deviné que Lionne n'était pas encore admise par tous dans le clan et que son sale caractère n'arrangeait pas les choses. La guerrière remarqua soudainement à quel point Œil du Loup et elle étaient contrastés. Lui, il se confondait dans la foule et passait inaperçut alors qu'elle, elle faisait scandale et n'était pas discrète. On la remarquait tout de suite quand elle traversait le camp et dans la tête de chaque chat c'était ; "Ah... C'est la chatte errante qui s'est tapée l'incruste. Que quoi va t-elle se plaindre aujourd'hui ? Avec qui va t-elle s'engueuler encore une fois ?" mais lorsque c'était le matou borgne ; "Oh ! C'est Œil du Loup ! Qu'il est sympathique et rassurant comme chat ! Il fait du bon travail et il est toujours poli et gentil avec les autres. Que va t-il faire aujourd'hui ?" Bon d'accord, c'est légèrement abusé comme exemple pourtant les pensées tiennent du même esprit. En tout cas, ce qu'elle comprennait pas, c'était le "Après, tu montres que tu es... serviable et loyal et ils oublient." Je suis déjà loyale et puis je chasse, je me bats, et je protège mes camarades en cas d'invasion pour mon clan ! Quand est-ce que les autres vont-ils découvrir que j'ai de la valeur moi aussi ? s'emporta Fureur d Lionne en son for intérieur. Ah... S'il savait ! Si Œil du Loup avait su ce qu'avait enduré la jeune guerrière aussi ! Les malheureux souvenirs refirent surface et la chatte aux poils roux lui répondit, d'un ton sec et fustré ;

    « Tu crois peut-être que je ne savais que tu es un ancien solitaire ? Tu crois peut-être aussi que je ne savais pas déjà tout ça ?! »

    Le fixant du regard, la chatte se rendit finalement compte de la portée de ses propres mots. Il voulait simplement lui donner un conseil et elle qui le rabrouait comme ça ! Lui seul pouvait la comprendre et elle ne se confiait pas. Non, il ne mérite pas sa mauvaise foi. Elle reprit donc, d'une voix à la fois triste et en colère ;

    « Excuses-moi. J'ai traversé pas mal d'épreuves qui ont ruinés mon enfance. Je sais que toi aussi, tu as peut-être eu une enfance déplorable alors je ne vais pas m'appitoyer sur mon sort mais si je suis comme tu me vois, c'est à cause de mon passé. Je pense qu'un chat adulte ou presque, s'il est gentil ou belliqueux, c'est à cause ou grâce à son histoire. »

    Si seulement elle pouvait plonger sous terre... Là au moins, on lui poserait pas de questions sur elle-même. Ce... Cette maladie vengeresse qui la ronge de l'intérieur, ce mal qui la consumme à petit feu, Fureur de Lionne n'y pouvait rien. La seule chance qu'elle avait pour se guérir était la vengeance, seulement, elle ne pouvait pas prendre une revanche avec la mort qui a emporté quelques-uns des siens et l'amour traître qui lui a volé sa soeur.

____________________________________________


Elle riait comme quelqu'un qui avait sérieusement réfléchi à la vie
et qui avait compris la blague.
Spoiler:
 


Dernière édition par Étoile de Lionne le Mar 16 Avr - 17:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.war-of-clans.com/t11065-9824-fureur-de-lionne
Sébastian le Vagabond
administrateur •• nim's
administrateur •• nim's
avatar

♣ ÂGE : 19
♣ NE(E) LE : 23/09/1997
♣ PUF, PSEUDO : nim's
♣ INSCRIT(E) LE : 22/01/2011
♣ MESSAGES : 60

♣ HUMEUR : LOVE.

Feuille de personnage
♣ RELATIONS:
♣ TALENT INNE: Camouflage
♣ EXPERIENCE:
500/1000  (500/1000)

MessageSujet: Re: • Un nouveau jour |[Œil du Loup]|   Mar 28 Aoû - 21:33



     « Ce qui compte, c’est pas la force des coups que tu donnes, c’est le nombre de coups que tu encaisses tout en continuant d’avancer. Ce que t’arrives à endurer tout en marchant la tête haute. »

    Oh, vu son caractère, il avait une chance sur un milliard pour qu’elle réagisse bien. Il la voyait mal le remercier en disant qu’il avait raison. A son avis, elle allait sans doute lui déverser tout son poison à la gueule. Tant pis, ça ne lui faisait rien. Elle pouvait bien s’énerver, ça ne changeait absolument rien à sa situation actuelle : les membres du Tonnerre la trouvait sans doute insupportable. Peut-être même pensaient-ils qu’elle n’avait rien à faire dans un Clan. Mais pourtant, elle était sans doute bien plus loyale que lui. Elle chassait, protégeait son clan et elle semblait sincère, là où lui ne faisait que simuler la joie d’être dans un clan avec des taches à effectuer, elle, elle montrait sa mauvaise humeur sans chercher à la dissimuler. Fureur de Lionne sembla un moment anxieuse, le mâle bicolore n’y prêta aucune attention. Ses paroles l’avaient sans doute touchés, et pas dans le bon sens. Il n’avait pas cherché à déclencher sa colère, mais c’était si simple. Pourquoi ne se contrôlait-elle pas un tant soit peu ? Lui était incapable d’exploser ainsi en public. Alors que ça ne semblait pas la déranger le moins du monde d’être ainsi. Bof, tout le monde ne pouvait pas être un vrai comédien. Si les autres savaient… ils l’auraient renvoyés du Clan depuis bien longtemps, on lui aurait dit que la place d’un assassin était au Clan de l’Ombre, pas du Tonnerre. Mais il se gardait bien de le montrer. Il croyait aux étoiles, aux ancêtres, aussi n’aurait-il pas eu sa place à l’Ombre. Et c’était sans doute aussi pour ça qu’il était si bien intégré dans l’un des derniers clans croyant. Vagabond retint un soupire.

     « Tu crois peut-être que je ne savais pas que tu es un ancien solitaire ? Tu crois peut-être aussi que je ne savais pas déjà tout ça ? » Devant tant d’acidité inutile, Œil du Loup lui renvoya son regard le plus indifférent. Enfin son regard habituel quoi. Il n’en avait pas grand chose à faire de ses états d’âmes, elle pouvait passer ses nerfs sur elle tant qu’elle restait respectueuse. La guerrière sembla regretter son ton et peut-être ses mots. Elle reprit d’une voix moins sèche. Empreinte de tristesse et de colère.  « Excuses-moi. J’ai traversé pas mal d’épreuves, qui ont ruinés mon enfance. Je sais que toi aussi, tu as peut-être eu une enfance déplorable, alors je ne vais pas m’appitoyer sur mon sort mais je suis comme tu me vois, c’est à cause de mon passé. Je pense qu’un chat adulte ou presque, s’il est gentil ou belliqueux c’est à cause ou grâce à son histoire. » On pouvait toujours se contrôler sinon. Mais la plupart des personnes en étaient incapables. Et c’était bien normal. Il n’y avait rien de naturel quand on faisait semblant. Semblant d’écouter, d’être joyeux, d’être serviable. Semblant de sourire, d’aimer, de haïr, d’apprécier. C’était difficile.

    Une odeur ténue monta jusqu’à Œil du Loup. Il reconnut l’effluve caractéristique d’un mulot. Aussitôt, il le pista, quittant Fureur de Lionne. Il avança jusqu’à voir le petit animal. En quelques secondes, il lui enleva la vie et l’enterra, pour venir le chercher par la suite. Il rejoignit ensuite la guerrière.

     « Je sais pertinemment que tu es déjà au courant de tout ça. Je sais aussi que tu ignores tout à mon sujet, et moi au tiens. » Il l’observa, faisant une pause de quelques secondes.  « Mon enfance n’est pas tellement à plaindre. Elle est ainsi et personne n’y peut rien. Bien sur, ton histoire te construit. Mais tu ne dois pas laisser le passer empiéter sur le présent. Et en faisant des efforts, on peut tous changer. Absolument tout le monde en est capable. C’est difficile mais c’est possible. Le chemin est long pour y arriver, mais je suis certain que ça n’est pas impossible. On n’est pas forcément comme notre histoire nous fait. Je pense sincèrement qu’une personne ayant perdu un être cher peut continuer à être heureux. »

    De pures conneries. Mais il les disait avec une telle conviction, son ton était toujours le même. Ce mensonge comme tous les autres passait inaperçu. Tout le monde était dupe, tout le monde croyait qu’il pensait ce qu’il disait. Après, elle n’était pas forcément d’accord avec ce qu’il énonçait, mais c’était normal. Il l’observa, guettant sa réaction.

____________________________________________

Sébastian le Vagabond.

Revenir en haut Aller en bas
Suzanne la Lionne
modérateur •• be careful
modérateur •• be careful
avatar

♣ ÂGE : 19
♣ NE(E) LE : 26/02/1998
♣ PUF, PSEUDO : Curry' // Fricadella
♣ INSCRIT(E) LE : 29/07/2012
♣ MESSAGES : 31

♣ HUMEUR : I'm Happy :D !

Feuille de personnage
♣ RELATIONS:
♣ TALENT INNE: Tactique
♣ EXPERIENCE:
500/1000  (500/1000)

MessageSujet: Re: • Un nouveau jour |[Œil du Loup]|   Dim 2 Sep - 0:00

    - Le chat noir et blanc subit sans trop broncher la colère de Fureur de Lionne. La chatte s'attendait à ce qu'il réponde, ou la clash, mais à la place, remonta l'efluve d'un rongeur et prit congé de la guerrière, vexée. Il se fout d'ma gueule là non ?! se dit-elle intérieurement, piquée au vif. Son orgueil en prit un coup pourtant elle essaya de ne rien laisser paraître, trop fière pour ça. Il tua la souris en un rien de temps, tranquillement puis l'enterra. Quand il eût enfin fini son cirque, Œil du Loup daigna de revenir. La jeune chasseuse du même clan que le matou leva les yeux au ciel ; Forcément, sur une dizaine de touffes de poils, fallait que je tombe sur celui qui donne des leçons et qui, à part ça, n'en a rien à foutre ! se dit-elle, agaçée. Après ça, il faut encore être gentil avec les autres selon lui, bin voyons... Finalement, le chat noir et blanc était comme les autres. Ce n'est pas un solitaire. C'est un félin du Clan du Tonnerre qui aurait pu naître dans ce clan et son comportement n'aurait pas changé. Il ne pouvait certainement plus comprendre les chats errants maintenant, étant trop "comme tout le monde" et "comme il faut". La chatte soupira.

    « Je sais pertinemment que tu es déjà au courant de tout ça. Je sais aussi que tu ignores tout à mon sujet, et moi au tiens. » Il l’observa, faisant une pause de quelques secondes, suspens. « Mon enfance n’est pas tellement à plaindre. Elle est ainsi et personne n’y peut rien. Bien sur, ton histoire te construit. Mais tu ne dois pas laisser le passer empiéter sur le présent. Et en faisant des efforts, on peut tous changer. Absolument tout le monde en est capable. C’est difficile mais c’est possible. Le chemin est long pour y arriver, mais je suis certain que ça n’est pas impossible. On n’est pas forcément comme notre histoire nous fait. Je pense sincèrement qu’une personne ayant perdu un être cher peut continuer à être heureux. »

    Fureur de Lionne fixa Œil du Loup, s'attadant à ce qu'il réponde autre chose mais il resta là, assit confortablement sur ses mots en guettant sa réponse. Croyait-il vraiment tout ce qu'il venait de laisser s'échaper de sa bouche ? On aurait qu'une note était fausse, qu'il y avait un arrière-plan et qu'il y en avait trop, c'était tout simplement prévisible et assez naïf de sa part. La rouquine était en total désaccord avec lui. Elle le regarda désespérée. Non, il semblait sérieux. Elle lâcha un soupir de découragement, laissant place au silence, sachant qu'il n'y avait rien à faire et que de toute façon, elle aurait pu rétorquer n'importe quoi, rien n'aurait servit à quelque chose ou n'aurait fait son effet. Elle ne tenait même plus à lui répondre, premièrement car elle ne savait plus quoi dire et secondement parce que ce thème de conversation ne l'interréssait plus autant. Les deux félins seraient pour toujours campés sur leur positions et leur idées ne changeront pas. Pas de si tôt en tout cas.

    Bon, ce n'est pas tout ça mais il faut bouger aussi, ils étaient là pour ça ! La guerrière du Clan du Tonnerre quitta le chat borgne et se mit en quête d'une proie à traquer, en route, elle se remémora ses souvenirs d'enfance quand sa mère adoptive lui apprennait à chasser à sa soeur, son frère et elle quand ils étaient tout petits. Plongée dans sa mémoire et ses fash-back, son coeur se serra. Que serait-elle devenue si aucun blaireau n'aurait franchi la frontière ? Seulement, après cette attaque, l'engrenage des péripéties et des malheurs se mit en route. Elle regretta énormément cette triste période. Et surtout, elle aurait tant aimé retourner en arrière et continuer de vivre à la ferme avec sa famille... L'odeur d'un pigeon attira l'attention de la chatte qui se ressaisit aussitôt. Elle avança tout doucement, en faisant du mieux qu'elle pouvait sans faire de bruit et elle grimpa à un arbre silencieusement, c'était sa mère adoptive qui lui avait enseigné la base de cette technique. Elle avança presque au jusque presque au dessus du mini-rapace, puis elle bondit sur lui et d'un cou de croc, tua la bête sans qu'elle puisse émettre le moindre son et l'enterra. elle se mit ensuite en quête d'autre chose. Son regard s'attarda sur des fougères qui s'agitaient au bas des feuilles. Elle sut dès lors que c'était une souris. La chatte aux poils roux tirant sur le brun s'approcha à pas de loup en direction du rongeur, pourtant, elle était dotée d'un grand bagarit et large, du coup, ses poils frottaient les buissons, elle n'était pas douée pour la chasse au sol. Heureusement, la souris - ou peut-être que c'était un mulot - n'y fit pas attention. Elle décida de sauter directement sur l'animal, car elle n'arriverait pas à avancer sans éveiller les souspçons. Elle sauta, même si elle ne voyait pas le rongeur, elle déterminait où il pouvait se trouver exactement. Mais cette méthode peu efficace ne marcha pas cette fois-ci... Comme à peu près toutes les autres fois. La proie lui échappa de peu, mais quand même. Fureur de Lionne se demanda soudainement où était Œil du Loup et s'il était toujours dans les parages.

____________________________________________


Elle riait comme quelqu'un qui avait sérieusement réfléchi à la vie
et qui avait compris la blague.
Spoiler:
 


Dernière édition par Étoile de Lionne le Mar 16 Avr - 17:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.war-of-clans.com/t11065-9824-fureur-de-lionne
Sébastian le Vagabond
administrateur •• nim's
administrateur •• nim's
avatar

♣ ÂGE : 19
♣ NE(E) LE : 23/09/1997
♣ PUF, PSEUDO : nim's
♣ INSCRIT(E) LE : 22/01/2011
♣ MESSAGES : 60

♣ HUMEUR : LOVE.

Feuille de personnage
♣ RELATIONS:
♣ TALENT INNE: Camouflage
♣ EXPERIENCE:
500/1000  (500/1000)

MessageSujet: Re: • Un nouveau jour |[Œil du Loup]|   Sam 15 Sep - 16:26



     « Tu ne ressens rien ?
    - Qu'est ce que je devrai ressentir ? »

    Œil du Loup avait bien vu la façon dont elle avait levé les yeux aux ciels à son retour, exaspérée. Ben tiens, il y en avait toujours qu'il dérangeait, et il en serait éternellement ainsi, il y avait toujours quelqu'un pour critiquer un autre. Il n'était pas parfait et était loin d'en avoir la prétention seulement... son comportement agaçait la femelle au regard brun. La guerrière soupira suite à ses propos, comme lasse. C'était normal mais après tout, il jouait son rôle à fond. Un comédien n'allait pas s'arrêter tout à coup sous prétexte que l'un des spectateurs n'aimaient pas son personnage. Bien sur qu'il pouvait énerver, d'ailleurs il ne se supportait pas, mais il faisait ça pour une raison bien précise et elle ne pouvait juger parce qu'elle ne connaissait pas toute l'histoire. Mais ça, elle ne pouvait le savoir, aussi pouvait-il lui pardonner son ignorance et surtout, son attitude plutôt détestable. Avait-elle un quelconque soutient au sein du Clan ? Et pourquoi la meneuse avait-elle accepté cette guerrière ? Il y avait une raison particulière, il y avait des réponses à tout si l'on cherchait bien. Enfin, ça ne le concernait pas et de toute façon, il ne voulait pas en savoir plus sur elle, ça n'avait aucun intérêt.

    Sans un mot, Fureur de Lionne se retira, sans doute pour partir chasser. Œil du Loup ne lui en tint pas rigueur, qu'elle reste ou parte lui était égale et puis, il semblait être tombé sur un guerrière aussi susceptible qu'insupportable, bien sur. Enfin bon, il ferait avec de toute façon, il n'avait strictement pas le choix. Il avait lui seul décidé de rejoindre un Clan et tout ce que cela incluait, même les membres au caractère détestable. À son tours, le guerrier bicolore laissa son odorat le guider, à la recherche d'une proie quelconque. Il huma bientôt le fumet particulier d'une souris. Le mâle bicolore se mit en position et avança en direction de l'odeur, jusqu'à repérer l'animal. Il ne tarda pas à le voir. Œil du Loup contracta ses muscles, bondit, décrivit un bref saut afin d'atteindre sa proie. Une seconde, ce fut le temps qui manqua à la cible pour s'échapper. Elle poussa un couinement en sentant les griffes acérées s'enfoncer dans sa chaire, lui ôtant la vie lentement, laissant la souffrance l'envahir. Il l'observa quelques secondes, regarda le sang qui s'échappait du petit être, puis, il l'acheva. Le guerrier enterra sa proie et reparti à la chasse. Il sentit l'odeur d'une grive et ne tarda pas à voir le volatile en question. C'était un petit oiseau plutôt beau. Le haut de son crane était gris jusqu'à son bec jaune au bout aussi noir que son regard. Son poitrail oscillait entre le beige et le jaune agrémenté de petite touche de brun virant parfois au noir. La grive était grise clair du bas du thorax jusqu'à sa queue qui se terminait noire. Son dos et ses ailes étaient un mélange de brun de gris et d'ébène. Oui, c'était un bel animal. Se faisant aussi léger qu'il le pouvait, Vagabond avança encore jusqu'à la grive posée au sol, occupée à picorer il ne savait quoi. Il savait que c'était un animal plutôt agressif envers les prédateurs mais il n'en avait rien à faire. Il approcha à pas feutré. Au dernier moment, Œil du Loup sauta. Un cri strident sortit du bec de l'oiseau. Il couvrit son hurlement et ne perdit pas de temps, il tua le volatile sans le moindre état d'âme. Il enterra sa nouvelle prise et décida qu'il était peut-être temps de retrouver sa coéquipière occasionnelle. Il n'eut aucun mal à la retrouver. Dissimuler dans l'ombre, il l'observa un bref instant avant de s'avancer, s'assurant qu'elle n'était pas entrain de chasser afin qu'elle ne loupe pas sa prise.

     « On peut commencer à rentrer si tu veux, et continuer à chasser sur le chemin du retour. »

    Il l'observa, parfaitement impassible.

____________________________________________

Sébastian le Vagabond.

Revenir en haut Aller en bas
Suzanne la Lionne
modérateur •• be careful
modérateur •• be careful
avatar

♣ ÂGE : 19
♣ NE(E) LE : 26/02/1998
♣ PUF, PSEUDO : Curry' // Fricadella
♣ INSCRIT(E) LE : 29/07/2012
♣ MESSAGES : 31

♣ HUMEUR : I'm Happy :D !

Feuille de personnage
♣ RELATIONS:
♣ TALENT INNE: Tactique
♣ EXPERIENCE:
500/1000  (500/1000)

MessageSujet: Re: • Un nouveau jour |[Œil du Loup]|   Dim 30 Sep - 18:47

    - Œil du Loup réapparut. Il avait visiblement attendu que la chatte n'ai pas de proies de en vue. Il la regardait, indifférent. La chatte aux poils bruns virant au roux n'était finalement pas faite pour bien s'entendre avec son camarade de clan. Il resterait qu'un... Camarade. Bon. De toute façon, on ne peut pas faire ami-ami avec tout le monde même si le fait qu'ils ne soient pas sur la même longueur d'ondes décevait un peu Fureur de Lionne. Elle ne voulait, bien sûr, le convertir à sa façon de penser mais elle venait de trouver un chat du Clan du Tonnerre qui ne la reniait pas et ils... Ils ne se détestaient pas, seulement, ils ne s'aimaient pas non plus. Ca sera sûrement plus clair dans quelques temps. Les deux chats sont tous les deux jeunes et encore inexpérimentés à la vie. Adviendra ce qu'il adviendra. La guerrière plongea dans son oeil vert, il allait certainement lui dire quelque chose sinon il ne serait pas là.

    « On peut commencer à rentrer si tu veux, et continuer à chasser sur le chemin du retour. »

    Elle acquiesca et ils se mirent en route. Le silence était légèrement lourd pour la chasseuse parcequ'elle avait l'habitude de parler ou d'avoir des excés de colère. C'était bien ça son problème. De s'emporter trop vite et trop. Ses émotions n'étaient souvent pas proportionnelles à la situation. Pourquoi ? D'où vient alors toute cette colère pour lui avoir donné son nom de guerrière ? C'était peut-être à cause de son passé... Elle refoulait souvent ses sentiments depuis que sa mère adoptive a dévoilé toute la vérité sur ses origines jusqu'à ce qu'elle ai quitté les montagnes. Elle était en quelque sorte la meneuse, celle qui décidait des choses à faire quand elle était encore avec son frère, sa soeur et... Diabolo. C'est après le "drame" qu'elle s'est défoulée, elle se défoule en permanance en fait. Cette haine a sûrement besoin de sortir pourtant cela fait plus de quatre lunes que ça dure. Il serait peut-être temps que Fureur de Lionne se prenne en main et se tourne vers l'avenir ? Elle avait tellement l'impression d'avoir tout perdu et que sa vie soit déjà terminée... Elle s'en voulait terriblement et comme si cela ne suffisait pas, elle en veut aussi au monde entier. Tout ça la ronge. Comment se débarrasser de ce mal qui la consumme lentement ? Qui la fait souffrir continuellement. Faire la paix avec son passé ? Oui mais comment ? Elle a été victime d'injustices et d'un jeu stupides des dieux. Elle ne savait plus quoi penser ni quoi faire.

    Elle sentit l'odeur d'un campagnol. Elle prit congé du mâle noir et blanc et s'enfonça entre les fougères à pas de loup. Le rongeur grignotait une graine non loin d'une racine d'un arbre. Elle y repèra son terrier. Elle devra faire preuve de vivacité et d'adresse si elle ne veut pas manqué sa nourriture. Elle s'approcha jusqu'à ce qu'elle ne plus avancer sous peine d'être repérée. Flap ! Elle sauta sur le campagnol et lui brisa la nuque. Elle lécha les gouttes de snag sur ses babines et prit l'animal dans sa gueule. La femelle se posa des questions sur Œil du Loup. Elle convînt donc qu'elle devrait peut-être en savoir plus sur lui avant de le juger. Elle le trouva et lâcha ;

    « Dis moi, comment as-tu perdu ton oeil ? Je comprendrais si tu ne veux rien me dire. »

    Bon, ce n'était peut-être pas assez... Subtile... Mais le matou semblait assez mystérieux et net à la fois. Et puis, c'était juste histoire de le connaître un peu plus. Elle se rendit compte un peu plus tard, que non, elle ne comprendrait pas vraiment son mutisme, s'il ne dit rien, parce que... Euh... S'il n'a rien à cacher, pourquoi cacher une partie de son passé ? Enfin bon, Fureur de Lionne n'était pas très psychologue.

____________________________________________


Elle riait comme quelqu'un qui avait sérieusement réfléchi à la vie
et qui avait compris la blague.
Spoiler:
 


Dernière édition par Étoile de Lionne le Mar 16 Avr - 17:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.war-of-clans.com/t11065-9824-fureur-de-lionne
Sébastian le Vagabond
administrateur •• nim's
administrateur •• nim's
avatar

♣ ÂGE : 19
♣ NE(E) LE : 23/09/1997
♣ PUF, PSEUDO : nim's
♣ INSCRIT(E) LE : 22/01/2011
♣ MESSAGES : 60

♣ HUMEUR : LOVE.

Feuille de personnage
♣ RELATIONS:
♣ TALENT INNE: Camouflage
♣ EXPERIENCE:
500/1000  (500/1000)

MessageSujet: Re: • Un nouveau jour |[Œil du Loup]|   Sam 13 Oct - 19:06



    « Ma cuirasse s'est fissurée et, tout au fond de moi, un barrage a cédé.
    - Je n'arrive plus à vivre... »


    Œil du Loup avait-il un jour aimé ? Peut-être, oui, dans une enfance lointaine qui lui avait été si vite enlevée, si facilement arrachée… Et pourtant, il était persuadé qu’il n’avait jamais ressenti ce que certains se plaisaient à décrire. Jamais aucune chaleur n’avait envahi son corps à l’évocation, la pensée d’une seule personne. Le mâle bicolore avait-il un jour ne serait-ce que tenu à sa famille ? A ses yeux, c’était impossible . Sinon, comment avait-il put les abandonner avec tant de détachement, se coulant dans cette vie simple de guerrier avec une facilité étonnante ? Il était acteur, certes, mais certains rôles demandaient de l’entraînement pour toute personne ayant une âme. La sienne avait été réduite à néant, tuée, humiliée, brisée. Il n’avait rien ressentit. Il avait sans doute toujours été cet être froid, lâche, indifférent, manipulateur à ses heures. Et quand il voyait, quand il lisait parfois l’amour dans les yeux d’autres félins, il ne parvenait pas à s’imaginer l’effet que ça faisait. Il n’était pas dégoûté, non, il restait simplement impassible. Il ne s’émerveillait pas devant la naissance d’une nouvelle portée, ne pleurait pas un défunt quelconque. Du moins, intérieurement. Il devait sans cesse faire attention à ses faits et gestes. Anticiper, simuler… C’était ça le plus dur, simuler. Il avait dut apprendre à reproduire les différentes expressions des autres, leurs différents sentiments qui se peignaient sur leur visage si transparent dès qu’une émotion était un tant soit peu forte. Au début, ça avait été dur, mais s’il devait quelque chose à sa mère, c’était ce qu’elle lui avait appris. Elle lui avait enseigné l’art de la comédie. Il avait alors peu à peu réussi à mimer les sentiments. Cette chose qui était censée donner du goût, des couleurs, des formes à la vie. Mais à quoi bon ? Il voyait si souvent la douleur déformer les traits des personnes qu’il voyait. Lui ne souffrait pas de ces maux là. Il n’était pas malheureux. Il n’était pas heureux… En fait il n’était rien, il le savait et ce simple savoir lui suffisait. Il n’avait besoin ni de compassion ni d’amour. Il ne comprenait ni l’intérêt du premier, ni l’utilité du deuxième. Il aurait put vivre seul mais avait jugé plus prudent de rejoindre un Clan. Il était venu dans le Tonnerre. C’était celui qui semblait le plus croyant. Les étoiles. C’était tout ce qui le liait aux autres membres de ce Clan. Les étoiles. La seule chose qui revenait tous les soirs, éclairaient les nuits sombres. Les dernières défenses face aux ténèbres dont il était plus proche. Les ancêtre. Il se plaisait à penser qu’au dessus d’eux, des personnes quelles qu’elles soient les surveillaient, veillaient sur eux. Alors, aussi étrange que cela puisse paraître, Vagabond était vraiment croyant. Et c’était peut-être le seul reste du bon fond que certains aimaient s’imaginer en lui. Il était pour beaucoup l’exemple de l’adaptation d’un étranger dans le Tonnerre. Et pourtant… personne ne semblait s’être interrogé sur : Comment un simple solitaire avait-il appris à se battre ainsi ? Comment faisait-il pour s’être intégré si vite ( trop vite ! ) en faisant oublier ses origines ? Ils ne se posaient pas ces questions. Et de toute façon, jamais ils n’auraient les réponses.

    Les deux guerriers étaient sur le chemin du retour. Le silence planait et il était loin de vouloir le briser. Il inspirait l’odeur de la forêt, savourant certains arômes, reprenant son tranquille sourire, ce masque de calme qu’il s’imposait dès qu’il était en compagnie de quelqu’un. Hélas, il ne pouvait pas demeurer totalement fermé comme il l’était lorsqu’il était seul, sinon les personnes se seraient interrogés sur lui. Non, il prenait l’air de quelqu’un d’enjoué, un compagnon agréable et naturel. Sauf qu’il était totalement faux. Soudainement, Fureur de Lionne s’éloigna, elle avait sans doute senti l’odeur d’un quelconque animal. Il ne demeura pas immobile, ne l’attendit pas. Ils avaient convenus qu’ils chasseraient en rentrant, en avançant donc. Œil du Loup marcha donc, seul. Il abandonna son faux sourire, se débarrassa de cet air niais. Son visage retrouva s froideur mortelle, il redevint plus impassible encore qu’il ne l’était. Aucune expression dans son regard témoignant de l’absence de son âme, mais une promesse. De mort. Il marchait d’un pas plutôt actif, il était attentif, écoutant chaque bruit, essayant de voir chaque détails. Il guettait le retour de sa coéquipière, le moment où il devrait à nouveau endosser un rôle qui devait être le siens, chaque jour jusqu’à la fin de sa vie, probablement. Il n’y avait là pas la moindre tristesse. Il était né, il allait mourir, point. Il ne pouvait pas lutter contre cette force supérieur, il ne pouvait pas se battre contre la nature elle même. Un infime bruit, une odeur ténue lui annonça le retour de la guerrière. Il retint un soupire et eut une air plus avenant, se glissant dans le costume de son personnage à merveilles. Il connaissait si bien ce qu’il avait à faire pour tromper les autres que ça n’était plus un problème. Fureur de Lionne l’observait avec insistance, son regard passa plusieurs fois sur son unique œil. Il crut deviner sa pensée avant qu’elle ne la formule, la question était si courante. Il racontait des histoires différentes aux chatons et apprentis pour les amuser, simulait la gène pour les guerriers, expliquait vaguement au lieutenant et au chef qu’il s’était battu et que ça avait mal tourné. Comment aurait-il put dire qu’anciennement assassin ou plutôt meurtrier, sa mère l’avait envoyé tuer un de leur ennemis qui s’était révélé plus coriace qu’il n’y paraissait ? Vagabond avait perdu beaucoup d’énergie dans ce dernier meurtre qu’il avait réussi à effectuer avant de s’en aller, sans retourner auprès de sa mère, il avait fuit alors que la douleur avait été aussi puissante que si on lui avait enfoncé un poignard dans le crâne. Sauf qu’il n’était pas mort. Il avait souffert des jours, des semaines, des mois durant avant de s’en remettre. Le mâle bicolore était plus robuste, plus résistant qu’il n’y paraissait.

     « Dis moi, comment as-tu perdu ton œil ? Je comprendrais si tu ne veux rien me dire ? »

    Un fin sourire s’étira sur ses lèvres, il regarda son interlocutrice, une lueur d’amusement artificielle dans le fond de son œil.

     « Si je te racontais, l’histoire perdrai de sa magie, mon visage de son mystère et mon esprit de sa tranquillité. Crois moi, il est plus amusant de supposer, de se faire des idées. » Il se tût un court instant avant de continuer, son sourire ayant déserté ses lèvres.  « Si tu veux savoir, je me souviens parfaitement d’une chose : j’ai atteint le paroxysme de la souffrance, une douleur que tu peux à peine imaginer. La fièvre s’est emparée de mon corps, le sang a coulé par litres, j’ai faillis y laisser ma raison et j’ai cru abandonner ma vie. C’est un miracle si j’ai survécu et certains miracles sont faits pour rester uniques. Or, il ne le serait plus si je te confiais ce qui s’est passé. »

    Œil du Loup n’avait pas lâché une seule seconde le regard de la guerrière pendant qu’il avait parlé. Et tout ce temps, son unique œil était resté brillant d’impassibilité, la vérité dissimulée au plus profond de lui même, là où personne n’avait accès et c’était mieux ainsi. Il préférait ne pas trop éveiller les démons qui sommeillaient, ne pas trop provoquer ce passager noir qui était la partie la plus sombre de lui même, la plus grande. Il inspira et sourit pour faire passer cet instant de gravité auquel il s’était contraint. Le guerrier du Tonnerre repris sa route pour rentrer au camp, serein.

____________________________________________

Sébastian le Vagabond.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: • Un nouveau jour |[Œil du Loup]|   

Revenir en haut Aller en bas
 
• Un nouveau jour |[Œil du Loup]|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Demain sera toujours un autre jour.
» Un nouveau jour, un nouveau venu
» Mon insomnie cesse à l'aurore [Livre I - Terminé]
» Un nouveau jour se lève. [~ Lawla]
» Un nouveau lieu pour un nouveau jour.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Back to the past :: "Being Cats"-
Sauter vers: