AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Shadow among shadows... ~ LIBRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Owanà la Glaciale
Membre
avatar

♣ ÂGE : 20
♣ NE(E) LE : 05/06/1997
♣ PUF, PSEUDO : Lamyy'
♣ INSCRIT(E) LE : 03/01/2009
♣ MESSAGES : 46


Feuille de personnage
♣ RELATIONS:
♣ TALENT INNE: Tactique
♣ EXPERIENCE:
500/1000  (500/1000)

MessageSujet: Shadow among shadows... ~ LIBRE   Mer 6 Nov - 0:10

Shadow among shadows...

~ Music ~

Were's the sunshine ?
All I can see is shadows of the night
And I'm now just a shadow among shadows.


    Il devait être aux alentours de minuit. Le ciel était plutôt dégagé cette nuit-là, on pouvait clairement distinguer les étoiles et la lune. Tout était étrangement calme. On n'entendait ni le chant des oiseaux, ni même celui des grillons, déjà éteint par le froid arrivant. Il n'y avait pas trace de la moindre brise. Même les arbres et les herbes restaient immobiles.

    Au milieu des ombres immobiles, on distinguait une silhouette, vêtue de noir, grâce à sa monture dont les pâles rayons lunaires faisaient ressortir la blancheur éclatante. On pouvait également apercevoir assez clairement le masque, tout aussi blanc, qu'elle portait. La Cavalière sans Visage venait de faire son apparition dans le fief de Cerfblanc. Cela faisait déjà quelques temps qu'elle rôdait alentours, sans jamais se montrer au grand jour, ni même s'aventurer sur les terres - même de nuit.
    De taille plutôt moyenne, son masque blanc lui donnait un air froid, actuellement amplifié par la lumière pâle que diffusait la lune en cette nuit. On aurait pu apercevoir ses yeux, si seulement sa capuche n'était pas constamment rabattue sur sa tête, projetant son ombre sur le regard de l'anonyme errante. Le seul indice, à peine visible, de son identité était les quelques mèches châtain ondulées qui s'échappaient de sa capuche.
    Elle ne faisait partie d'aucune Maison. Elle venait d'une forêt alentours, du moins c'est ce que l'on sait - ou croit savoir - d'elle, car elle restait un personnage dont l'histoire nageait dans le mystère. Cependant, on pouvait affirmer qu'elle avait été formée au combat: ses mains, seule partie d'elle qui était parfois découvertes, étaient marquées de cicatrices profondes qui ne pouvaient être que des marques de combat, et elle portait un duo d'épées dont elle se servait pour se battre, ainsi qu'un arc et un carquois empli de flèches, qui lui étaient plutôt utile pour la chasse.

    La Cavalière chevauchait depuis des heures déjà; lassée, elle finit par mettre pied à terre et resta un instant immobile - elle crut entendre un bruit. Finalement persuadée que son imagination lui jouait des tours, elle se remit en marche. Son cheval, habitué à ce comportement, la suivit docilement. En effet, ils avaient, au cours des années, tous deux développé une complicité très forte, l'animal étant le principal compagnon de la solitaire. Tous deux marchaient donc côte à côte, sans que la femme masquée n'eut besoin de tenir sa monture. Au bout de quelques instants de marche, son cheval manifesta l'envie de s'arrêter pour brouter quelques brins de l'herbe abondante des plaines. Compréhensive, la Cavalière s'arrêta, flatta l'encolure de l'animal et lui dit d'une voix douce:

    -Vas-y, mon grand, tu l'as bien mérité.

    Le cheval ne se fit pas prier. Amusée, sa maîtresse l'observa un bref instant engloutir l'herbe grasse, puis elle détourna son attention pour lever le regard vers le ciel. Là-haut brillaient de nombreuses étoiles. Pensait-elle à une quelconque personne disparue ? A sa famille, peut-être ? Nul ne le savait. Elle resta un moment, la tête levée vers le ciel, puis finit par s'asseoir aux côté de l'étalon qui continuait à brouter tranquillement. Elle tourna la tête vers lui et lui caressa l'encolure.
    Ce calme étrange et total la dérangeait et l’apaisait à la fois. Cependant, autre chose lui occupait l'esprit. Elle savait que sa présence ne resterait pas inaperçue bien longtemps. Et pour cause, son accoutrement était plutôt inhabituel.
Revenir en haut Aller en bas
Aaren Des Mystères
Membre
avatar

♣ PUF, PSEUDO : Saph'
♣ INSCRIT(E) LE : 09/04/2009
♣ MESSAGES : 44


Feuille de personnage
♣ RELATIONS:
♣ TALENT INNE: Ouïe
♣ EXPERIENCE:
500/1000  (500/1000)

MessageSujet: Re: Shadow among shadows... ~ LIBRE   Mer 6 Nov - 17:57

La Nuit avait déposé son manteau de brume aux pieds des terres de Cerfblancs. Le ciel quant à lui laissait filtrer toute lumière, et pas une ombre ne venait le voiler. On aurait dit que les nuages étaient descendus ce soir pour camoufler quelques secrets bien gardés. Assis sur un rocher bas, j’admirais la manière dont elle avait effacé déjà la moitié de mon corps. Il m’aurait suffit de me glisser au sol pour disparaître aux regards. Mais ce n’était pas ce que je cherchais. En vérité, j’étais là sans raison. Cela faisait plusieurs jours que j’avais décidé de revenir sur mes terres, dans la Maison du Vent, supplier qu’on m’accorde le pardon. Je n’avais toujours pas osé pénétrer le territoire. En attendant, je restais à sa lisière, parcourant les terres libres, fuyant toute présence de peur de tomber sur ceux à qui j’avais fait trop de mal. Je lui trouvais un côté cynique, au sort : j’avais tant souffert de l’absence d’un être cher, et pourtant, j’infligeais la même chose à ceux qui m’aimaient. Il faut un certain courage pour faire face à nos erreurs. J’en aurais tant besoin le jour où je retrouverais mon étoile.

Aby.

Mon étoile, à qui j’avais tout donné, ou du moins, tout ce qu’il me restait, tout ce que mon frère ne m’avait pris. Je repensai à notre demeure, aux soirées passées à écouter le silence, aux journées de chasse et de rire, à nos nuits, nos si belles nuits, à nos passions, et à tout ce que nous ne nous sommes pas dit. Pas un instant je n’évoquai mon frère, terreau de ma douleur et de mes égarements. Pas plus qu’elle ne m’énonça les raisons de sa souffrance, si terrible, si criante que mes rêves en étaient jonchés. D’un commun accord, nous accordions au présent notre être entier. Nous nous donnions à l’autre sans bévue, nous nous donnions pures, comme nouvellement nés. Du moins le croyions-nous. Nous n’offrions à l’autre que tant de mensonges, qu’un masque bien porté. Masque que j’ai d’ailleurs laissé tombé dès la première occasion. Etais-je malheureux ? Je ne le crois pas. J’étais comblé en sa présence, et pourtant j’ai fui à la première occasion. J’étais incomplet. Je comprenais que je ne lui offrais pas ce qu’elle méritait. Je devais partir. Il le fallait. Pour nous.

Cette nuit-là, en y repensant, je souhaitai n’avoir pas pris cette décision. Mieux vaut parfois une vie de mensonges qu’une vie de solitude.

Un éclat blanc attira mon attention et interrompit le fil de ma pensée. Je me relevai, aux aguets. Je perçus distinctement le bruit de sabots solitaires. Sûrement un cavalier solitaire. Il était rare que des paladins se déplacent seul à cette heure-ci de la nuit, même à cheval. Intrigué, je me laissai diriger par mon ouïe pour retrouver la trace de l’individu.

L’éclat blanc que j’avais perçu venait de la robe laiteuse d’une fière monture. A ses côtés, une silhouette fixait le ciel. Ses formes me prédirent que je me trouvais face à une femme. Une femme seule ? A cette heure ? Dans ces lieux ? Je remarquai son carquois et son arc. Elle ne semblait pas craindre grand-chose. Elle paraissait même… à l’aise dans cette partie de la nuit.

Ce ne fut que lorsqu’elle vint s’asseoir à côté de son étalon que je perçus pour la première fois le masque, auparavant dissimulé par le manteau. Un masque blanc. Neutre. Un frisson me parcourut le corps. Qu’avait-elle à cacher pour garder si précieusement son identité ? Epris de curiosité, je me décidai à me découvrir. Je ne disposais que  d’un arc et d’un carquois, utiles pour la chasse, et je n’étais pas armé pour un combat. Malgré tout, je pris soin de montrer mes mains, paumes vers le haut, en m’approchant de l’inconnue. Avec ce manque de pudeur que j’avais gardé de l’enfance, je m’adossai à un arbre, non loin d’elle, après avoir pris soin de déposer mon arc et mes flèches, afin qu’il n’y ait aucun compromis. Après quoi je détournai mon attention vers la lune, presque pleine ce soir-là.

« - Je n’ai jamais eu de secrets, dis-je après un moment de silence. Mais j’ai connu des gens qui en avaient. Je ne peux que deviner combien ils peuvent être lourds à porter. Malgré tout, je ne peux m’empêcher de me demander quelle triste histoire se cache derrière votre masque. »

Je me savais fort indiscret, mais ma curiosité l’emportait toujours sur la politesse et les règles sociales.
Revenir en haut Aller en bas
Owanà la Glaciale
Membre
avatar

♣ ÂGE : 20
♣ NE(E) LE : 05/06/1997
♣ PUF, PSEUDO : Lamyy'
♣ INSCRIT(E) LE : 03/01/2009
♣ MESSAGES : 46


Feuille de personnage
♣ RELATIONS:
♣ TALENT INNE: Tactique
♣ EXPERIENCE:
500/1000  (500/1000)

MessageSujet: Re: Shadow among shadows... ~ LIBRE   Mer 6 Nov - 20:24

    Alors qu'elle appréciait pleinement le calme de la nuit, le bruit de pas attira l'attention de la Cavalière. Elle tourna vivement la tête vers l'individu, se leva d'un bond et tira ses deux épées d'un seul geste. Sa monture, inquiète, leva la tête et fixa l'inconnu. Voyant que l'homme qui se tenait devant elle déposait son arc et ses flèches, elle comprit qu'il n'y avait nulle agressivité dans ses actes. Elle abaissa donc ses épées, et après une très brève hésitation, les rangea dans leur fourreau, dans son dos.

    - Est-ce bien prudent de se montrer ainsi désarmé à une parfaite inconnue ? Vous seriez mort à l'heure qu'il est si cela avait été mon intention.

    Elle le fixa, immobile. L'inconnu s'adressa alors à elle. La femme masquée pouvait lire de la curiosité dans son regard. Cela l'amusa quelque peu, elle s'attendait précisément à ce genre de réaction de la part des membres des Maisons. Cependant, elle ne montra aucune expression.

    - J'appartiens à un temps révolu. Certaines choses doivent parfois rester sous silence. Je suis ici dans un but précis, c'est pourquoi je ne laisserais quiconque m'en détourner.

    Malgré ce que l'on pouvait croire, il n'y avait aucune menace dans ses propos. Elle ne comptait pas se battre si le paladin n'en montrait aucune intention. Elle l'observa avec un peu plus d'attention. Brun, les cheveux mi-longs, il semblait plutôt jeune. Cependant la Cavalière savait que les apparences pouvaient parfois être trompeuses. Elle inclina légèrement la tête sur le côté, sentant une aura familière autour de l'individu.

    - Seriez-vous un paladin de la Maison du Vent, par hasard ?

    Elle avait suffisamment observé cette Maison de loin lors de ses diverses excursions pour en connaitre quelques caractéristiques. Si son instinct disait vrai, peut-être cette rencontre lui serait d'une quelconque utilité.

    Elle leva brièvement la tête vers la lune. Un instant bref, futile, les rayons argentés laissèrent entrevoir l'éclat d'un œil bleu. Quelqu'un à l'esprit d'analyse rapide et observateur pourrait y apercevoir une lueur de mélancolie et de détermination mêlées. La Cavalière masquée reporta son attention vers le jeune homme. Si il faisait bien partie de l'une des Maisons, il était étrange qu'il se trouve si loin de ses terres sans même avoir prit soin de disposer d'une monture. En effet, les plaines étaient à une certaine distance des quatre Châteaux. Quelle que soit sa Maison, si elle s'était trompée, il ne pourrait la rejoindre avant l'aube. De plus, il n'était armé que d'un arc et d'un carquois. A moins d'être un excellent archer, il n'avait donc aucun moyen de se défendre contre n'importe quel paladin ou solitaire qui disposerait de moyens de déplacement rapide. Mais cela ne regardait pas la solitaire. Après tout, elle n'appartenait à aucune Maison, elle n'avait donc - normalement - pas à se soucier de la sécurité des paladins. Cependant, elle ne pouvait s'empêcher de trouver cela étrange.

    La Cavalière sans Visage caressa l'encolure de son cheval, toujours légèrement inquiet malgré le calme qu'il percevait entre les deux individus. Prenant ses caresses comme un signe rassurant, il se remit à brouter sans tarder. La gourmandise de l'étalon amusa la vagabonde.
Revenir en haut Aller en bas
Aaren Des Mystères
Membre
avatar

♣ PUF, PSEUDO : Saph'
♣ INSCRIT(E) LE : 09/04/2009
♣ MESSAGES : 44


Feuille de personnage
♣ RELATIONS:
♣ TALENT INNE: Ouïe
♣ EXPERIENCE:
500/1000  (500/1000)

MessageSujet: Re: Shadow among shadows... ~ LIBRE   Mer 6 Nov - 23:11

J’avais pris l’habitude d’afficher une parfaite désinvolture face à la violence. Je n’étais pourtant pas spécialement confiant en mes compétences en cas de combat, malgré tout, je ne pensais pas être en danger. Pas même lorsque l’inconnue brandit deux épées tranchantes sous mon nez.

- Est-ce bien prudent de se montrer ainsi désarmé à une parfaite inconnue ? Vous seriez mort à l'heure qu'il est si cela avait été mon intention.


*Ca ne l’est manifestement pas, pensai-je alors qu’un léger sourire venait étirer mes lèvres*

La femme masquée me fixait. C’était une sensation très désagréable que d’être observé par un masque blanc, neutre et froid. J’affichai néanmoins une expression imperturbable.

- J'appartiens à un temps révolu. Certaines choses doivent parfois rester sous silence. Je suis ici dans un but précis, c'est pourquoi je ne laisserais quiconque m'en détourner.

Je me tins immobile, silencieux. Appartenir à un temps révolu. Oui. C’était aussi ce que je ressentais, par moments. Quand je regardais derrière moi, que j’affrontais mes erreurs, je me demandais souvent ce qu’avait à m’apporter mon futur. J’avais dix-huit ans, seulement, j’étais jeune, en pleine force de l’âge, et pourtant je me sentais si lourd, comme si le poids de tant de douleurs venait compenser l’absence des années.

J’observai plus attentivement l’inconnue. Fine, dissimulée sous sa cape noire, elle n’était que secrets. Que… Mystères. Cette constatation vint effacer le sourire si nouvellement né. Et moi ? Qu’étais-je ? Mystère était mon nom, mon identité. Pourtant, je n’en étais plus un pour personne depuis bien longtemps. Je n’étais plus que… Fantôme. Aaren Le Fantôme. C’est ainsi que je devais demander au Seigneur du Vent de me recueillir.

Je me repris. Non, mystère ne me définissait pas, il me complétait. Aaren Des Mystères. Inspiré des mystères. C’est ainsi qu’on m’avait nommé, il y avait de cela plusieurs années déjà. Je me souvenais encore de l’instant où j’avais reçu ce nom. Je n’aurais pu être plus heureux. Ou plutôt, si, j’aurais pu. Il manquait quelqu’un à la cérémonie ce soir-là. Quel nom t’aurait-on donné, petit frère ? D’ailleurs, comment t’appelles-tu, aujourd’hui ?

- Seriez-vous un paladin de la Maison du Vent, par hasard ?

Je dirigeai mon regard vers la femme masquée. Comment avait-elle deviné de quelle Maison je venais, je l’ignorais. Mais quelque part, sa question me fit plaisir. Quelque chose en moi me trahissait. Quelque chose en moi démontrait que je faisais toujours partie de leur famille.

Je me relevai, ramassai mon carquois et mes flèches, et me rapprochai de l’inconnue. Je m’avançai jusqu’à être si proche que je pouvais apercevoir les mèches de cheveux brunes s’échappant de la capuche, ainsi que ses yeux bleus, à l’iris dilatée. Je sondai son regard, immobile, et, durant plusieurs minutes, je restai silencieux. Puis, satisfait, je me reculai vers l’arbre que j’avais quitté un peu plus tôt pour m’y adosser.

« - Je suis heureux de voir qu’il y a véritablement un visage derrière ce masque, dis-je d’un air dégagé. On raconte tant d’histoires sur de mauvais esprits… Il est dommage de vous dissimuler ainsi, même à Nuit. Elle protège déjà tant de secrets, je suis certain qu’elle pourrait garder le vôtre. »

Je marquai une pause. Puis :

« - N’ayez crainte, j’ignore pourquoi vous êtes ici, et je ne veux pas le savoir. On a tous un sombre passé qui nous ramène à Cerfblanc… ou nous y amène, cela dépend. S’il est des gens qui veulent vous empêcher d’atteindre vos buts, sachez que je ne suis pas de ceux-là. »

Je repensai à sa dernière question avant de répondre, avec mélancolie.

« - Paladin du Vent… oui, je l’ai été. Mais je suis parti il y a longtemps. »

Je n’ajoutai pas que ma présence en ces lieux attestait justement de mon désir de retour. Elle ne semblait pas être le genre de femme à s’intéresser à ce genre d’émois.
Revenir en haut Aller en bas
Owanà la Glaciale
Membre
avatar

♣ ÂGE : 20
♣ NE(E) LE : 05/06/1997
♣ PUF, PSEUDO : Lamyy'
♣ INSCRIT(E) LE : 03/01/2009
♣ MESSAGES : 46


Feuille de personnage
♣ RELATIONS:
♣ TALENT INNE: Tactique
♣ EXPERIENCE:
500/1000  (500/1000)

MessageSujet: Re: Shadow among shadows... ~ LIBRE   Jeu 7 Nov - 23:07


    La femme masquée eut un instant d'appréhension lorsque son interlocuteur mentionna "un vrai visage". Qu'avait-il vu de son visage sous les rayons de la lune ? Il ne pouvait voir que ses yeux. Mais avait-il eu l'occasion de voir les deux ? C'était ce qui l'inquiétait. Elle craignait d'être reconnue grâce à sa particularité plutôt singulière. Cependant, un court instant de réflexion lui suffit pour affirmer deux choses: vu la façon dont elle avait tourné la tête, il n'aurait pu apercevoir qu'un seul œil. De plus, même si il avait pu voir une plus grande partie de son visage, elle se tenait face à un inconnu; il aurait donc été dans l'incapacité de la reconnaître. A cette pensée, la Cavalière se détendit.

    Les paroles du jeune paladin lui décrochèrent alors un sourire. Cependant, seule elle le sut. Son visage masqué paraissait toujours aussi impassible. Croyait-il vraiment qu'elle aurait pu être un mauvais esprit ? Mais elle resta muette, n'ayant rien à ajouter à ces propos. Elle attendit donc une réponse à sa question. Au lieu de quoi, elle entendit le jeune homme prononcer ces mots:

    - N’ayez crainte, j’ignore pourquoi vous êtes ici, et je ne veux pas le savoir. On a tous un sombre passé qui nous ramène à Cerfblanc… ou nous y amène, cela dépend. S’il est des gens qui veulent vous empêcher d’atteindre vos buts, sachez que je ne suis pas de ceux-là.

    Il n'avait pas tort. C'était bien son sombre passé qui l'amenait ici, parmi les Quatre Maisons, sans pour autant en faire réellement partie. Le fait qu'il tente de la rassurer la fit penser avec ironie qu'elle ne craignait pas vraiment la menace éventuel d'un tout jeune paladin. Si cette entrevue avait du aboutir à un combat, elle n'aurait eu aucun problème à prendre suffisamment l'avantage pour pouvoir s'enfuir au dos de son cheval. L'expérience de près de trente longues années lui seraient profitable. Cependant, elle n'avait pas l'intention de se battre.

    - Il serait plus sage en effet, pour vous comme pour moi, de vous abstenir de tenter d'en savoir plus à mon sujet.

    Lorsque l'individu répondit enfin à sa question, la Cavalière sut qu'elle avait vu juste, d'une part. Elle comprenait l'éventuelle solitude que celui-ci pouvait ressentir. Elle aussi avait quitté les siens il y a bien longtemps, bien qu'ils ne puissent avoir la même histoire derrière cet isolement.

    - Je comprend.

    Ce fut tout ce que la Cavalière masquée déclara. Elle se tut par la suite. Elle ne voulait ennuyer ce paladin de questions futiles qui ne l'intéressaient de toute façon pas, pas plus qu'elle ne désirait qu'il ne lui en pose trop.
    Cependant, sa compagnie pourrait toujours lui être utile car il y avait encore des tas de choses qu'elle désirait savoir sur ces quatre Maisons afin de parvenir aux buts qu'elle s'était fixés en venant sur ces terres.
Revenir en haut Aller en bas
Aaren Des Mystères
Membre
avatar

♣ PUF, PSEUDO : Saph'
♣ INSCRIT(E) LE : 09/04/2009
♣ MESSAGES : 44


Feuille de personnage
♣ RELATIONS:
♣ TALENT INNE: Ouïe
♣ EXPERIENCE:
500/1000  (500/1000)

MessageSujet: Re: Shadow among shadows... ~ LIBRE   Ven 8 Nov - 11:36

- Il serait plus sage en effet, pour vous comme pour moi, de vous abstenir de tenter d'en savoir plus à mon sujet.

A cette phrase, je commençai à m’interroger. J’étais loin ‘être quelqu’un de belliqueux, et éviter les batailles m’avait longtemps gardé en vie. Je n’étais ni un guerrier, ni quelqu’un de spécialement courageux, aussi, je savais avoir peu de chance face à un combattant aguerri. Bien entendu, je m’étais battu quelques fois, dans les Contrées Lointaines, quand j’étais Solitaire, et qu’on souhaitait me dépouiller de… de je ne sais pas très bien quoi, d’ailleurs, je n’ai jamais rien possédé de plus que mon arc, ma plume et mon cahier. Malgré ce dégoût des batailles, j’avais été formé par la Maison du Vent, et maîtrisait donc les techniques de combat, mais je manquais d’entraînement. Tout ça pour dire, cette inconnue m’intriguait. Un mauvais pressentiment naissait au creux de moi, insidieux, sombre. Et si elle voulait du mal aux miens ? Pourquoi cette soudaine curiosité dans sa voix, lorsqu’elle m’avait demandé si je faisais partie du Vent ?

- Je comprends.

Je sortis de ma léthargie et eus un rire bref en entendant sa réponse.

« - Tout le monde comprend. On a tous quitté quelque chose un jour, ou quelqu’un. L’être humain est un être seul, malgré qu’on tente avec tant d’ardeur de bâtir de belles sociétés. C’est toujours du chacun pour soi, on prétend simplement vivre ensemble. »

J’ignorais pourquoi j’avais annoncé ça avec tant d’amertume. Sûrement était-ce ce que je ressentais réellement, sauf que mon acrimonie n’était pas dirigée vers le peuple humain, mais sur moi-même. C’était moi cet être seul qui n’avait fait que prétendre vivre en groupe, dans une famille, dans une Maison. Et j’y retournais justement, incapable d’accepter ma condition de solitaire.

Je fixai à nouveau mon attention sur la cavalière masquée. Je n’étais vraiment pas un belliqueux. Mais je commençais à craindre des intentions véritablement mauvaises. Je n’étais pas encore rentré, je n’appartenais pas à ces terres, pourtant, au fond de moi, elles étaient les miennes, et ceux qui y vivaient étaient ma seule famille. Je ne pouvais me permettre de laisser entrer cet étrange personnage sans rien faire.

« - Vous savez, ajoutai-je après un moment, je doute que vous alliez très loin, si vos pas vous mènent sur les terres du Vent. Elles sont bien protégées, et quelqu’un qui se cache, comme vous, ne sera pas la bienvenue. Je dois avouer moi-même qu’un masque peut dissimuler une honte, un regret, ou bien de mauvaises intentions. Je ne souhaite pas me mettre en travers de votre route, je ne souhaite pas vous détourner de vos buts. Malgré tout, ces terres sont les miennes, et j’aime les gens qui y vivent, peu importe la haine qu’ils voient me vouer en retour. Je devrai donc m’enquérir d’une chose, avant de vous laisser continuer votre route, comme vous semblez si impatiente de faire : est-ce le chaos que vous venez semer sur mes terres ? »

Mes muscles s’étaient tendus. Je n’avais pas l’habitude de proférer des menaces, je n’avais pas l’âme d’un héros. De plus, j’étais désarmé, vulnérable, mauvais combattant, tandis qu’elle possédait deux épées, un cheval, et une expérience du combat visiblement supérieure à la mienne. Je n’avais aucune chance. Cependant, je n’avais pas l’intention de me battre, je n’étais pas suicidaire à ce point. S’il s’avérait qu’elle avait véritablement de mauvaises intentions, je courrais prévenir les autres. C’était tout ce que je pouvais faire.
Revenir en haut Aller en bas
Kuman de l'Ambre
Membre
avatar

♣ ÂGE : 22
♣ NE(E) LE : 10/12/1994
♣ PUF, PSEUDO : Mielou
♣ INSCRIT(E) LE : 22/11/2010
♣ MESSAGES : 29

♣ HUMEUR : happy ^-^

Feuille de personnage
♣ RELATIONS:
♣ TALENT INNE: Force
♣ EXPERIENCE:
500/1000  (500/1000)

MessageSujet: Re: Shadow among shadows... ~ LIBRE   Ven 8 Nov - 18:43



Regarde maman, un psychopathe.

    Il surgit de l'orée de la forêt pour déboucher sur les plaines immenses et lointaines. La nuit tombée sur ces terres d'herbes sans fin assombrissaient les collines. Dans les cieux, les étoiles scintillaient doucement aux côtés de la lune presque pleine. L'homme vêtu de sombre cuir pourpre, se fondant dans l'obscurité comme une tâche d'un noir sang, souriait. Un sourire inquiétant et carnassier. Dans son dos, une épée longue dans son fourreau rubis trônait, compagne de sa force. Il tenait à chacune de ses mains des poignards obscurs encore souillés de sang.

    Sans bruit, il se glissa dans les plaines comme une ombre avide. Bientôt, il trouva la source de sa curiosité. Un cheval et deux paladins dans les terres libres au-delà de minuit. Non, pas deux paladins. Un jeunot et une femme masquée. Le premier ne semblait pas dangereux. La deuxième paraissait bien plus intéressante, en revanche, et Kuman se dévoila sans plus attendre aux deux étrangers.

    Il souriait toujours, moqueur, lorsqu'il appuya son coude sur la tête du jeune homme, à la bonne taille pour servir de repose coude, justement.

    « Salut, p'tite tête ! glapit-il, renard ironique et bon enfant. »

    Il plongea son regard vert piqué de pointes d'ambre dans le masque blanc de la femme masquée.
    Et il garda le silence, attentif.

____________________________________________

Prince d'Ambre
"Now the old king is dead! Long live the king!"
I used to rule the world
Feel the fear in my enemy's eyes
And I discovered that my castles stand
Upon pillars of salt and pillars of sand
Revenir en haut Aller en bas
http://www.war-of-clans.com/males-f9/danseur-d-ombre-t9987.htm#1
Owanà la Glaciale
Membre
avatar

♣ ÂGE : 20
♣ NE(E) LE : 05/06/1997
♣ PUF, PSEUDO : Lamyy'
♣ INSCRIT(E) LE : 03/01/2009
♣ MESSAGES : 46


Feuille de personnage
♣ RELATIONS:
♣ TALENT INNE: Tactique
♣ EXPERIENCE:
500/1000  (500/1000)

MessageSujet: Re: Shadow among shadows... ~ LIBRE   Lun 11 Nov - 21:24

    La Cavalière Sans Visage écouta les paroles du jeune paladin. Celles-ci lui firent esquisser un sourire, caché derrière son masque qui demeura impassible. L'ignorance de ce jeune homme était excusable. Elle-même, face à une inconnue masquée, armée et qui semblait si confiante, ferait preuve d'autant de méfiance. Elle attendit un bref instant afin de choisir ses mots avant de répondre:

    -Je n'ai pas la prétention de pouvoir semer le chaos seule contre quatre Maisons. Et si c'est vos terres qui vous inquiètent à ce point, n'ayez crainte; mes intentions ne sont nullement dirigées contre vous et vos semblables. Je suis peut-être armée, mais quel prudent ne le serait pas, en des terres qui peuvent si souvent se révéler hostiles ? Cela ne signifie pas que j'en veux à des vies.

    Sur ces paroles, la solitaire se tut. Elle ne comptait pas dévoiler ses intentions, cependant ses paroles étaient sincères. Ses buts ne concernaient que son passé et peut-être son futur, mais pas celui des Maisons, c'est pourquoi elle ne désirait pas y mêler d'innocentes vies - ni même d'attenter à la vie de quiconque à moins d'en avoir l'obligeance.

    Un bruit vint perturber le bref silence qui avait eu le temps de s'installer. La Cavalière tourna la tête pour apercevoir à travers les fentes de son masque un homme blond, à l'expression moqueuse, se diriger vers eux. Elle se tendit et plissa les yeux. Cependant, ce futile changement d'attitude restait invisible aux yeux des deux paladins à cause de sa cape ample et du masque qui cachait toute expression de son visage.
    Ce paladin faisait preuve d'arrogance, s'accoudant sur la tête du jeune paladin. Lorsqu'il se mit à la fixer, la Cavalière resta immobile, mais, alerte, elle restait sur ses gardes. Ce personnage ne lui inspirait que méfiance, c'est pourquoi elle se tenait prête à toute éventualité - pourtant, elle paraissait toujours aussi impassible.
Revenir en haut Aller en bas
Aaren Des Mystères
Membre
avatar

♣ PUF, PSEUDO : Saph'
♣ INSCRIT(E) LE : 09/04/2009
♣ MESSAGES : 44


Feuille de personnage
♣ RELATIONS:
♣ TALENT INNE: Ouïe
♣ EXPERIENCE:
500/1000  (500/1000)

MessageSujet: Re: Shadow among shadows... ~ LIBRE   Mer 13 Nov - 16:24

J’écoutai la femme masquée avec attention, essayant de déceler quelque fourberie dans le ton de sa voix. Je ne trouvai rien. Elle paraissait sincère. Rassuré, je me détendis. Il était temps que je rentre, je n’avais plus rien à faire là. Je ne comptais pas la retenir plus longtemps, je comprenais ce que c’était quand notre destin nous appelait. Elle semblait avec des choses importantes à accomplir, et je ne souhaitais pas la ralentir.

« - Dans ce cas, je vous souhaite de trouver ce que vous êtes venue chercher, répondis-je finalement. Et… »

Je n’eus pas le temps de finir ma phrase. Un homme venait de faire son apparition. J’étouffai un cri de surprise en reconnaissant la chevelure grise et le regard ambré.

« - Présence ? m’écriai-je sans réfléchir. »

Je ne m’attendais pas à le trouver ici, à une heure si tardive. Je m’attendais à des retrouvailles émotives, à ses mots sibyllins qu’il avait l’habitude de me destiner… Je fus donc étonné et profondément vexé de le sentir poser son coude sur le dessus de ma tête, comme si je n’étais qu’un simple élément du décor sans importance, et s’adresser à moi comme à un enfant de six ans.

« Salut, p'tite tête ! »

Je réagis au quart de tour. D’un geste vif, je me dégageai et reculai directement vers l’endroit où j’avais déposé mon arc. Je pris le temps de le ramassai avant de fixer un regard flamboyant vers… non, ce n’était pas Présence. La posture hautaine, le sourire mesquin,… Il n’avait rien du paladin que j’avais connu autrefois et qui m’avait sauvé la vie.

« - Qui êtes-vous et que me voulez-vous ? »

Ce fut tout ce que je parvins à dire. La ressemblance avec Présence me perturbait véritablement. C’était tout ce qui me retenait d’encocher une flèche et de la pointer vers l’inconnu. Il ne m’inspirait pas confiance. C’était tout le contraire. Depuis qu’il s’était montré, un parfum de danger semblait flotter dans les airs, prémisses d’une réalité funeste. Je pouvais voir dans ses yeux une malveillance universelle, une cruauté sans borne, et plus profondément, dans des lieux qu’il pensait bien cachés mais que chacun de ses choix respirait, un mal-être qui surpassait de loin tous ses autres sentiments. Un nouveau sentiment vint s’imprimer en moi, ni bon ni mauvais, simplement vrai : la pitié.
Revenir en haut Aller en bas
Kuman de l'Ambre
Membre
avatar

♣ ÂGE : 22
♣ NE(E) LE : 10/12/1994
♣ PUF, PSEUDO : Mielou
♣ INSCRIT(E) LE : 22/11/2010
♣ MESSAGES : 29

♣ HUMEUR : happy ^-^

Feuille de personnage
♣ RELATIONS:
♣ TALENT INNE: Force
♣ EXPERIENCE:
500/1000  (500/1000)

MessageSujet: Re: Shadow among shadows... ~ LIBRE   Jeu 14 Nov - 19:00



« Car rien n'est mauvais au début. Même Sauron ne l'était pas. »

    Kuman éclata d’un rire franc et cruel.

    Quel drôle de petit être, amusant ! Ainsi sa réaction venait d’assurer qu’il connaissait son frère jumeau. Kuman, grand sourire hilare aux lèvres, leva les mains vers le jeune homme en signe de paix.

    « Tu penses sérieusement m’attaquer ? railla-t-il. Un membre de la Maison du Vent tel que moi ? »

    Sa voix ironique et grave se perdit dans le silence de la nuit. Il salua d’une révérence parodique et observa cette p’tite tête plus attentivement. Qui était-il par rapport à son frère ? Étrange. Il ne l’avait jamais vu, de près ou de loin. Ces cheveux noirs corbeaux, ce visage pâle, ces yeux verts flamboyants de colère… Non, vraiment, jamais. D’où diable surgissait cette demi-portion ? Et puis… Présence ? C’était quoi, ça, Présence ? Quel surnom complètement stupide ! Likolo était tout sauf une Présence, c’était… une aveuglante lumière aveuglée. Horriblement trop lumineuse, d’ailleurs. Dégoûtante de candeur et de miel.

    « Tu connais Likolo ? balança-t-il de but en blanc, avec une grimace de dégoût. »

    Son regard vert piqué de pointes d’ambre scintilla dans la pénombre. Il passa sa main dans ses cheveux bruns-roux d’un geste fluide. Ce gringalet le rendait perplexe. Kuman avait toujours fait en sorte de s’informer de toutes les relations passées et présentes de son frère. Il marchait toujours dans son ombre, silencieux, souriant. Pourquoi ignorait-il l’identité de ce petit ? Il lui paraissait impensable que Likolo ait pris soin de lui cacher l’existence d’une de ses relations. Et pourtant, cela semblait la seule explication. Pourquoi son frère aurait-il voulu, autrefois, alors qu’il possédait encore toute sa mémoire, lui cacher ce petit être sans importance ? La curiosité le piqua. Qu’avait de spécial ce frêle personnage ?

    « Oh, mais j’en oublie les formalités. Je me nomme Kuman de l’Ambre. Enchanté. »

    Il tourna ses yeux perçants vers la femme masquée et les plissa, méfiant, tentant vainement d’apercevoir les traits d’un visage derrière ce faciès blanc.

    « Et comment puis-je vous appeler ? »

____________________________________________

Prince d'Ambre
"Now the old king is dead! Long live the king!"
I used to rule the world
Feel the fear in my enemy's eyes
And I discovered that my castles stand
Upon pillars of salt and pillars of sand
Revenir en haut Aller en bas
http://www.war-of-clans.com/males-f9/danseur-d-ombre-t9987.htm#1
Owanà la Glaciale
Membre
avatar

♣ ÂGE : 20
♣ NE(E) LE : 05/06/1997
♣ PUF, PSEUDO : Lamyy'
♣ INSCRIT(E) LE : 03/01/2009
♣ MESSAGES : 46


Feuille de personnage
♣ RELATIONS:
♣ TALENT INNE: Tactique
♣ EXPERIENCE:
500/1000  (500/1000)

MessageSujet: Re: Shadow among shadows... ~ LIBRE   Dim 17 Nov - 22:06

    La Cavalière assista à l'échange, muette. Présence ? Qui était donc "Présence" ? Ces deux paladins avaient visiblement un lien qu'ils semblaient eux-même ignorer. L'ambiance s'était tendue depuis l'arrivée du paladin au sourire mesquin. La Cavalière sans Visage continuait de l'observer, méfiante. Elle avait imperceptiblement rapproché ses mains de son dos, où était accroché son duo d'épées.

    L'inconnu donna alors son nom. Kuman de l'Ambre. La solitaire plissa les yeux derrière son masque. Elle prit soin, discrètement, de vérifier que la lune n'éclairait pas suffisamment son masque pour laisser entrevoir l'un de ses yeux, comme quelques instants plus tôt, puis reporta son attention sur lui.

    -Et comment puis-je vous appeler ?

    La Cavalière eut un rictus de mépris, invisible aux yeux de ses interlocuteurs. Elle attendit un instant avant de répondre, d'une voix calme mais plus froide que lorsqu'elle s'adressait au jeune paladin:

    -A quoi bon connaitre un nom sur lequel on ne peut mettre de visage ?

    Un instant de silence. Le timbre de sa voix trahissait un âge déjà avancé; en effet, elle avait déjà bientôt une trentaine d'années.

    -Je suis la Cavalière Sans Visage.

    C'était ainsi qu'on l'appelait depuis qu'elle portait ce masque blanc, neutre, froid. Ceux qui la croisaient sans lui parler disaient parfois qu'elle n'avait pas d'âme. Qu'elle n'était qu'un esprit errant, sans but.
    Mais ils avaient tort. Derrière ce masque se cachait le visage d'une personne dont le coeur et l'esprit rayonnaient, dans l'attente de leur révélation le jour venu.

    Ce jour là, ils oublieraient leurs paroles insensées.
Revenir en haut Aller en bas
Aaren Des Mystères
Membre
avatar

♣ PUF, PSEUDO : Saph'
♣ INSCRIT(E) LE : 09/04/2009
♣ MESSAGES : 44


Feuille de personnage
♣ RELATIONS:
♣ TALENT INNE: Ouïe
♣ EXPERIENCE:
500/1000  (500/1000)

MessageSujet: Re: Shadow among shadows... ~ LIBRE   Mer 20 Nov - 19:34

Je n’aimais pas son rire.
Je n’aimais pas son regard.
Je n’aimais pas sa posture suffisante.
Je ne l’aimais pas.
C’était la première fois que j’accordais à quelqu’un le peu d’animosité que je possédais. C’était la première fois que j’éprouvais une véritable antipathie. Quel drôle de sentiment.

« Tu penses sérieusement m’attaquer ? Un membre de la Maison du Vent tel que moi ? »

Mon regard dû trahir ma surprise. Un membre du Vent ? Mon ancienne maison était tombée bien bas… Qui pouvait bien en être le Seigneur, pour garder au sein de sa Maison un être aussi détestable ? J’avais noté son ton ironique, son salut parodique… Et je compris finalement pourquoi je ressentais un brin de pitié pour ce personnage : il ne faisait que jouer un rôle. Tout dans son comportement démontrait une fausse personnalité, un caractère incomplet, encore recherché… Il n’était que le piètre acteur d’une vie qui ne lui appartenait pas. Je me demandai quels sentiments pouvaient naître d’un tel blâme, d’une vie de mensonges et de tromperies… La haine et l’injustice. Tout en lui criait la haine et l’injustice, tout en lui pleurait un présent où il aurait enfin sa place. Je frissonnai en pensant aux actes qu’il état capable d’accomplir dans sa quête d’existence… Tuer ? Je n’en doutais pas. Un moment, je repensai à Présence, à qui il ressemblait tant, et ma mémoire me joua un mauvais tour en me rappelant ces histoires qu’on m’avait racontées sur des démons qui volaient le corps de ses victimes et… Je me repris. Ce n’étaient que des légendes. Présence était certainement vivant, bien au chaud auprès des autres Paladins. Cet être ne pouvait être que… son frère.

« Tu connais Likolo ? »

J’avais ma réponse. Sa grimace de dégoût ne m’échappa pas. Likolo. Présence. Pourquoi tant de haine ? Présence rayonnait de bonté, on ne pouvait le haïr, on ne pouvait que l’aimer, apprécier son aide, et hurler avec lui dans le silence à tous nos actes manqués. On ne pouvait le haïr… Si, bien sûr. Par jalousie. Le puzzle de la vie de cet étrange personnage se mettait en place dans ma tête. J’avais la sensation de pouvoir lire en lui comme dans un livre ouvert, tant son rôle était mal joué. Il pensait bien se cacher derrière le masque de ses railleries, mais il ignorait que c’était la meilleure manière d’être mis à découvert. Il révélait inconsciemment tous ses secrets dans son attitude.

« Oh, mais j’en oublie les formalités. Je me nomme Kuman de l’Ambre. Enchanté. »


Mon sang se glaça tandis d’une connexion se faisait dans ma mémoire. Kuman… « C'est Kuman de l'Ambre qui a du la détruire, puisqu'il ne sait faire que ça. » Les mots de petite sœur résonnèrent dans ma tête, tandis que la réalité se parait de couleurs nouvelles. Je ne m’étais pas préparé à cette rencontre. Je ne m’étais pas attendu à rencontrer l’être qui avait détruit mon étoile, du moins pas si tôt. Quelle situation adopter ? Exiger une vengeance ? Mais je n’avais pas le cœur à la haine. J’ignorais où était Aby, je ne savais même pas si elle était encore vivante… Et j’ignorais tout de cette histoire. Avais-je le droit de juger Kuman sur base de simples accusations ? Petite sœur ne semblait d’ailleurs sûre de rien en m’annonçant cela. Non, il valait mieux rester calme. J’étais devenu très doué pour cela au fil des années. Une maxime célèbre dit « Garde toujours tes amis près de toi, et tes ennemis encore plus près ». Si ce piètre acteur devait devenir mon ennemi, notre relation ne se bâtirait pas sur la haine et le sang. J’observai sa stature, ses muscles saillants, et surtout l’éclat meurtrier de son regard… Je n’avais aucune chance, de toute façon.


« - Et comment puis-je vous appeler ?
-A quoi bon connaitre un nom sur lequel on ne peut mettre de visage ? Je suis la Cavalière Sans Visage. »


Je jetai un coup d’œil à mon inconnue, remarquai le changement discret dans sa posture… Elle était prête à se défendre, si quoi que ce soit devait arriver. Je me sentis légèrement vexé de remarquer qu’elle n’avait eu véritablement aucune crainte en ma présence, puis me repris : je n’avais jamais voulu répandre la terreur autour de moi. C’était plutôt le contraire. Savoir que les gens se sentaient en sécurité autour de moi n’était peut-être pas très utile pour ma Maison, mais je trouvais cela flatteur, dans une certaine mesure.
La Cavalière Sans Visage. A nouveau, je me sentis triste pour elle. Pourquoi se dissimuler à ce point ? A y réfléchir, je ne pensais pas non plus révéler mon identité. Bien entendu, Kuman la saurait bien assez tôt, puisque j’avais pris la décision de rentrer dans la Maison du Vent, mais jusque-là, je préférais garder… le Mystère.

« Je connais Présence, répondis-je en plantant mon regard dans celui de l’acteur. Et j’ai entendu parler de toi. Tu seras peut-être surpris, mais je suis enchanté de faire ta connaissance. Tu n’as qu’à m’appeler Mystère, du moins jusqu’à notre prochaine rencontre. Nul doute que tu découvriras mon véritable nom d’ici là. »

Je marquai une pause, le temps de ranger mon arc, dans un geste de confiance et de sécurité que je n’éprouvais pourtant pas. Moi aussi, me dis-je, je savais jouer un rôle. Mais au moins ma vie n’était-elle pas faite de mensonges. Si j’avais réussi une chose, c’était bien celle-là. Je n’étais pas un menteur.

« Ton costume ne te va point, jeune acteur, et je pense que ton public est las de ton jeu. Pense parfois à enlever ton masque, au sinon, il finira par te coller comme une seconde peau. Et qui voudrait vivre toute sa vie dans la peau d’un personnage qui n’a pour compagne que la jalousie, pour oxygène que la haine, et pour consolation, que la satisfaction d’avoir accompli au moins une chose : la destruction. »
Revenir en haut Aller en bas
Kuman de l'Ambre
Membre
avatar

♣ ÂGE : 22
♣ NE(E) LE : 10/12/1994
♣ PUF, PSEUDO : Mielou
♣ INSCRIT(E) LE : 22/11/2010
♣ MESSAGES : 29

♣ HUMEUR : happy ^-^

Feuille de personnage
♣ RELATIONS:
♣ TALENT INNE: Force
♣ EXPERIENCE:
500/1000  (500/1000)

MessageSujet: Re: Shadow among shadows... ~ LIBRE   Sam 23 Nov - 16:45



    Kuman de l'Ambre fixa la Cavalière sans détour.

    « Je ne te demandais pas de nom. Juste comment dois-je t'appeler. La Cavalière Sans Visage conviendra très bien. »

    Il lui lança un sourire narquois.

    « Ton visage n'a pas d'importance. J'aime bien ce masque. »

    Il l'observa plus longuement, sans se départir de sa position moqueuse. Une étincelle de mélancolie envahit soudain ses yeux d'ambre.

    « Il est aussi blanc et vide que la Lune. »

    Il détourna son regard d'elle pour se tourner vers le gringalet. Ce petit l'irritait fortement, avec ses mystères et ses phrases philosophiques. Tout à la fois, être fait de paradoxes, Kuman l'aimait bien. Il lui trouvait un je ne sais quoi d'intéressant à explorer. Il eut soudain la pensée de le détruire immédiatement, puis se ravisa. Il aimait trop l'excitation du jeu.

    « Présence ? Alors tu ne le connais plus, railla-t-il, pure méchanceté. Parfait, Mystère. Ton nom ne m'intéresse pas. Il n'y a que cette étrange relation que tu as - avais - avec Likolo. D'où le connaissais-tu ? »


    Avant même d'entendre la réponse, Kuman lui tourna le dos et partit s'asseoir sur un tronc quelques pas plus loin. De là, il se mit à fixer le ciel.
    Nuit paisible. Couvert d'étoiles. Amer soudain, Kuman pensa à tout ce qu'il pouvait haïr et pourquoi.

    « Haine et jalousie, lança-t-il dans le vide. Vraiment ? Pourtant, je ne tiens pas de rôle. Je suis la vérité des autres. Je suis ce qu'ils ne peuvent pas assumer. Ce qu'ils ne peuvent pas regarder en face. Destruction de quoi ? Tout est déjà détruit. Je ne fais que révéler l'ombre à la lumière. »

    Son regard revint sur terre et un sourire vint parer son visage d'ironie.

    « J'aime Likolo. »

    Simple déclaration sans importance d'un frère jumeau. Qu'est-ce que ce petit être pouvait savoir ? Que pouvait-il comprendre ? Rien. Il pouvait deviner ce qu'il voulait mais il ne connaîtrait jamais vraiment l'histoire.

    « J'ai toujours été l'Ombre. Zafir... »

    Il se stoppa sur ce mot qui resta coincé dans sa gorge, trop douloureux. La mort de son mentor l'avait affecté plus qu'elle n'aurait dû. Kuman n'avait eu que lui comme père. Il n'avait même pas la fierté de l'avoir tué lui-même. Ni celle d'avoir retrouver l'assassin, malgré la promesse de faire agoniser ce dernier dans de terribles souffrances.
    Kuman n'avait pas d'identité au sens commun. Il en était conscient. Mais pourquoi ? A qui la faute ? Il n'avait jamais eu de famille, lui. Né et déjà arraché à la lumière et soumis aux ténèbres. Vivre sous la poigne d'un assassin. Prendre le meurtre telle une normalité. Éducation inversée. Les êtres de la bonne face du miroir ne pouvaient saisir cette psychologie. Alice n'a jamais pu comprendre le Pays des Merveilles. Il en va ainsi du nonsens et de l'absurde.

    « Il en va ainsi du Chaos. »

____________________________________________

Prince d'Ambre
"Now the old king is dead! Long live the king!"
I used to rule the world
Feel the fear in my enemy's eyes
And I discovered that my castles stand
Upon pillars of salt and pillars of sand
Revenir en haut Aller en bas
http://www.war-of-clans.com/males-f9/danseur-d-ombre-t9987.htm#1
Owanà la Glaciale
Membre
avatar

♣ ÂGE : 20
♣ NE(E) LE : 05/06/1997
♣ PUF, PSEUDO : Lamyy'
♣ INSCRIT(E) LE : 03/01/2009
♣ MESSAGES : 46


Feuille de personnage
♣ RELATIONS:
♣ TALENT INNE: Tactique
♣ EXPERIENCE:
500/1000  (500/1000)

MessageSujet: Re: Shadow among shadows... ~ LIBRE   Sam 23 Nov - 23:07


    La Cavalière assista à l'échange sans prononcer un mot. Puis Kuman s'adressa à elle:

    -Je ne te demandais pas de nom. Juste comment dois-je t'appeler. La Cavalière Sans Visage conviendra très bien. Ton visage n'a pas d'importance. J'aime bien ce masque.

    La solitaire sentit ses poings se serrer. Cet individu l'indignait. Il avait perdu le peu de politesse - le vouvoiement qu'il employait - avec laquelle il s'adressait à elle quelques minutes auparavant. Cela ne la surprenait pas, mais si il existait bien une chose qu'elle ne supportait pas, c'était qu'on lui manque ostensiblement de respect.

    - Il est aussi blanc et vide que la Lune.

    La Lune ? Quelle ironie. Non, elle n'était pas la lune. Elle n'était pas la nuit. Elle se réfugiait simplement derrière un masque d'ombres et de ténèbres en attendant l'aube. Mais elle n'avait rien de sombre, si ce n'était son passé mystérieux.

    -La Lune est l'astre de la nuit. Non, vous faites fausse route. Je ne suis pas la Lune. La véritable nuit...est ailleurs.

    Elle fixa le paladin du Vent. Elle savait qu'elle était proche. Elle l'avait vue. Mais celle-ci ignorait sa présence. Elle ignorait même qui se cachait derrière ce masque de froideur dépourvu d'expression.

    -Voir la lune en moi est comme chercher l'ombre dans le regard de votre frère.

    Sur ces paroles, elle se tut, laissant Kuman à son éventuelle réflexion. Elle jeta un regard à celui qui se faisait appeler Mystère - elle n'était pas la seule à masquer son identité, bien qu'elle se doute que ce n'était pas pour les mêmes raisons.
    Tout semblait se dérouler si vite. Elle ne s'attendait pas à entendre parler d'autant de personnes en si peu de temps. Ainsi, son entrée en scène se rapprochait. Cependant, elle ne pouvait se permettre de laisser ce paladin perturber ses plans. Elle se méfiait de lui bien plus encore que de n'importe quel inconnu qu'elle croiserait par hasard. Tout en lui n'inspirait à la Cavalière que mépris, indignation et rancoeur.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Shadow among shadows... ~ LIBRE   

Revenir en haut Aller en bas
 
Shadow among shadows... ~ LIBRE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Shadow among shadows... ~ LIBRE
» Night Shadow
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Terres Libres :: Les plaines-
Sauter vers: