AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Présence silencieuse ~ PV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shazan de l'Ange
Membre


♣ PUF, PSEUDO : Lamyy'
♣ INSCRIT(E) LE : 30/05/2010
♣ MESSAGES : 11


Feuille de personnage
♣ RELATIONS:
♣ TALENT INNE: Tactique
♣ EXPERIENCE:
500/1000  (500/1000)

MessageSujet: Présence silencieuse ~ PV   Mer 6 Nov - 16:20

Présence silencieuse ~ PV Sebastian le Vagabond

~ Music ~

La parole est d'argent mais le silence est d'or.

    Une brume matinale planait sur la forêt. Le soleil, qui se levait tout juste, perçait par endroit ce fragile nuage brumeux, filtrant à travers les branches des plus bas arbres, et donnant naissance à des motifs dansants sur le sol recouvert de feuilles rouges et or. Seuls quelques oiseaux chantaient, montrant un quelconque signe de vie dans la forêt plongée dans le silence. Une légère brise agitait les branches de temps à autres et faisait virevolter les feuilles mortes dans son sillage.

    Un homme arpentait les chemins broussailleux au milieu de la brume. De grande taille, ses cheveux cascadant autour de sa tête jusque sur les épaules, il avait une démarche calme et nonchalante. Il portait une épée légère, accrochée à la ceinture qui ornait son armure de cuir renforcé d'acier. Ses yeux bleus semblaient perdus dans la brume de ses propres pensées. Comme à son habitude, Shazan de l'Ange marchait seul.

    Il s'était, pour une raison totalement inconnue, absenté quelques temps de sa Maison, mais, fidèle à ses origines, il avait fini par revenir. Cependant, il n'avait pas changé le moins du monde. En effet, Shazan était toujours cet homme calme et nonchalant, qui se soucie assez peu de ce qui l'entoure si ce n'est du bien de sa Maison, et n'en était pas devenu plus téméraire ni plus bavard. Le temps passé ne se lisait pas sur son visage ni son regard; il n'avait changé en rien.

    Le paladin s'arrêta près d'un ruisseau clair et s'assit au bord. Il appréciait le calme de cette forêt en ce jour brumeux, et le bruit clair de l'eau qui ruisselait à travers elle l'appaisait. Il regardait les feuilles mortes se faire emporter dans le courant calme du cours d'eau. Son reflet était déformé par le relief qui perturbait le courant par endroits; un rocher ici, une racine par là.
    Il ne put s'empêcher de repenser à la forêt où il avait vécu quelques années durant, en compagnie de sa chère amie. Des années avaient eu beau passer depuis, il ne parvenait à effacer cette partie de sa vie. C'était comme si son épée n'avait jamais pu se débarasser du sang qui l'avait souillée autrefois. Comme si tout son être gardait en mémoire l'image du corps sans vie, du visage angélique au regard éteint, encadré de longs cheveux blonds. Il ne s'était jamais pardonné son acte.

    Pourtant, il était revenu dans sa Maison. Son meurtre eut été vain et futile, car il avait fait ce qu'il l'avait empêché de dévoiler. Cependant, il faisait face à l'avenir, et malgré ses remords, ne passait plus des heures à ressasser le passé. Il restait toujours en retrait pourtant, s'intégrant assez peu à sa Maison natale et son monde, car rares étaient les paladins qui comprenaient son silence et sa nonchalance.

    Shazan resta immobile, à contempler le cours d'eau, sans le moindre bruit ni mouvement.

____________________________________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sébastian le Vagabond
administrateur •• nim's
administrateur •• nim's


♣ ÂGE : 19
♣ NE(E) LE : 23/09/1997
♣ PUF, PSEUDO : nim's
♣ INSCRIT(E) LE : 22/01/2011
♣ MESSAGES : 60

♣ HUMEUR : LOVE.

Feuille de personnage
♣ RELATIONS:
♣ TALENT INNE: Camouflage
♣ EXPERIENCE:
500/1000  (500/1000)

MessageSujet: Re: Présence silencieuse ~ PV   Sam 9 Nov - 0:16



     « Si ce que tu as à dire n'est pas plus beau que le silence,
    Alors tais-toi ! »

    Le calme semblait être de retour dans la Maison du Tonnerre. Le nouveau Seigneur asseyait peu à peu son autorité. Quant à lui, il essayait simplement de se faire oublier. Il n'avait pas vu son frère depuis plusieurs semaines, à moins que ce ne fut des mois, et c'était bien mieux comme ça. Il n'avait pas besoin de cet incapable qui, pour dissimuler sa vraie nature, lançait des sourires à chacune des demoiselles qui croisaient son chemin. Ridicule. Sébastian n'avait jamais été un grand séducteur. Alors depuis qu'en plus il était borgne. Sa main se perdit avec douceur sur son œil gauche, à jamais meurtri. Il effleura du bout des doigts la cicatrice à laquelle il s'était habitué. C'était sans doute ce qu'il faisait de mieux, s'habituer. Ignorer la souffrance, ignorer les autres, ignorer ce qu'on fait. Passer au dessus, ou au dessous. Sébastian était lâche, il le savait et vivait parfaitement avec. Sa vie passait avant celle des autres puisque personne n'avait d'importance pour lui. Vide, c'était exactement ça. Le paladin du Tonnerre n'était qu'une grande carcasse sans réel intérêt. Mais qui pouvait le deviner ? Un fin sourire s'étira sur ses lèvres. Personne, bien sûr. Il gardait son secret coûte que coûte. Nul ne devait le découvrir. Ou alors... ou alors quoi au juste ? Il s'en irait une fois de plus, redevant le vagabond qu'il était depuis toujours. Cette Maison n'était qu'un prétexte, une protection facile.

    Sébastian errait dans la forêt, appréciant la brume que la matinée avait apporté. Avec ça, il lui était encore plus aisé de se camoufler. Et n'était-ce pas ce qu'il cherchait en permanence, se fondre dans la masse ? Si seulement il avait été moins grand, moins imposant moins... voyant. Si seulement cette foutue cicatrice n'était qu'un cauchemar ! Enfin, il s'arrangeait comme il pouvait, il endossait chaque jour son sourire le plus crédible et prétendait s'amuser en racontant des fables sur la façon dont il avait perdu la vue du côté gauche. Mais d'un autre côté, il ne pouvait pas faire autrement. Il se voyait mal raconter la vérité, dire que sa mère était une vulgaire meurtrière, une ordure que rien ni personne ne voulait connaître. Il ne ressentait rien pour sa mère, ni haine, ni rancœur, ni amour, ni tendresse. Elle n'était rien pour lui, elle était comme tout le monde. Sébastian ne pouvait simplement pas s'attacher à quelqu'un, il en avait toujours été incapable et la plupart des sentiments roulaient sur lui sans l'atteindre. Il pouvait tout feindre, comme on le lui avait appris, et il n'y avait que Nathanaël qui voyait clair dans son jeu, il n'y avait que son frère qui savait qu'au fond, il n'était ni plus ni moins qu'un meurtrier sans la moindre empathie. Beaucoup pourraient dire que sa mère l'avait détruit, pas Sébastian. Il considérait qu'elle lui avait offert un mode de vie comme un autre. Certes, il s'était sali les mains plus d'une fois, mais il n'y avait jamais accordé la moindre importance. Rien n'avait jamais brisé son indifférence. Enfin si... la douleur liée à la perte de son œil gauche avait faillit le rendre fou. Non pas faillit, n'était-il pas devenu fou lorsque, ensanglanté, il oscillait entre la réalité et la perte de conscience ? N'était-il pas devenu fou lorsque la douleur ayant atteint son paroxysme, il avait cru mourir ? N'était-il pas devenu fou lorsque, incapable d'accepter la perte de son œil, il pensait encore voir parfaitement ? Si bien sûr que si. Il n'avait pas fait que flirté avec la folie, il était tombé dedans.

    Finalement, à force de errer sans but, Sébastian s'approcha à son tours du cours d'eau. Il aperçut tardivement la silhouette assise mais la reconnue immédiatement. Il n'avait pas souvent vu Shazan de l'Ange, et encore moins discuté. Mais inévitablement, il sentait qu'ils avaient des choses en commun. Et pas forcément des plus reluisantes. Mais avec lui comme avec tous les autres, Sébastian le Vagabond se devait de jouer son rôle : celui du paladin parfaitement intégré dans sa Maison et heureux de vivre.
    Foutaises.

     « De retour ? » demanda-t-il simplement.

    Il n'articula pas un seul mot de plus, sachant parfaitement qu'en face de lui il n'avait pas l'homme le plus bavard. Peu importait. Un sourire joyeux aux lèvres, Sébastian conservait tout de même son regard vide, si vide de sentiments, bien que peu nombreux étaient ceux qui arrivaient à voir ça. Les autres se retrouvaient dans son regard. Mais de toute façon, Sébastian essayait de n'être que ça :
    Le pâle reflet des autres.

____________________________________________

Sébastian le Vagabond.

Revenir en haut Aller en bas
Shazan de l'Ange
Membre


♣ PUF, PSEUDO : Lamyy'
♣ INSCRIT(E) LE : 30/05/2010
♣ MESSAGES : 11


Feuille de personnage
♣ RELATIONS:
♣ TALENT INNE: Tactique
♣ EXPERIENCE:
500/1000  (500/1000)

MessageSujet: Re: Présence silencieuse ~ PV   Lun 11 Nov - 23:20

    Le calme fut, bien que très légèrement, perturbé par une présence non loin de Shazan de l'Ange. Celui-ci se tourna vers l'individu. Il le reconnu aussitôt; il s'agissait de Sébastian le Vagabond. Il avait en effet eu l'occasion de le rencontrer auparavant. Leur entrevue n'avait pas été très riche en discussions, ni très longue, mais le paladin ne pouvait nier qu'il avait des points communs avec cet homme, bien qu'il ne le connaisse pas vraiment. Il ne prétendait pas le connaître pour autant, car il savait que Sébastian n'était pas vraiment plus bavard que lui, ni plus accessible, et n'avait eu l'occasion de vraiment le connaitre - en fait, c'était le cas de tous les paladins de ces terres. Il ne connaissait personne, et personne ne le connaissait. D'ailleurs, il ignorait même si il restait un quelconque membre de sa propre famille ici.
    L'homme borgne qui se tenait non loin de lui lui adressa la parole. Seulement quelques mots - deux, pour être exact, sous forme de question, bien que la réponse était visiblement sous ses yeux.

    -De retour ?

    Il affichait un sourire joyeux, auquel Shazan répondit par un sourire léger et discret. Il attendit un bref instant avant de répondre d'une voix neutre:

    -Il semblerait.

    Un oiseau, dont la présence était jusque-là discrète, se mit timidement à chanter. Il dut se résoudre à se taire finalement, peut-être était-ce du au silence qui répondit à son murmure hésitant. Seul le cours d'eau continuait à émettre un léger son. La brume restait toujours aussi épaisse. Elle semblait amortir chaque bruit, chaque son émis par les quelques êtres vivants qui erraient dans la forêt. Même les feuilles mortes, emplies de l'humidité ambiante, ne craquaient pas sous les pas des diverses créatures, se contentant d'émettre un léger bruissement discret.
    Shazan observa brièvement Sébastian, sans pour autant le dévisager ni prêter une grande attention à son attitude. Une conversation aussi peu fournie, ponctuée de silence, aurait peut-être mis mal à l'aise plus d'une personne. Cependant, il semblait que les deux paladins étaient parfaitement dans leur élément. Aucun d'entre eux ne semblait dérangé par le calme ou le silence qui régnait dans la forêt.

    Le paladin se demanda vaguement quel passé avait pu rendre Sébastian apparemment aussi taciturne que lui. Cependant, il n'avait nullement l'intention de lui demander, que ce soit à l'instant ou plus tard. Cela ne le regardait en rien, et de toute façon cela ne l'intéressait pas plus que cela. Les seuls problèmes qui le concernaient étaient les siens et ceux de sa Maison en elle-même, et non ceux de chaque individu qui en faisait partie. Il n'avait donc aucune raison de se soucier de ceux de l'homme borgne.

____________________________________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sébastian le Vagabond
administrateur •• nim's
administrateur •• nim's


♣ ÂGE : 19
♣ NE(E) LE : 23/09/1997
♣ PUF, PSEUDO : nim's
♣ INSCRIT(E) LE : 22/01/2011
♣ MESSAGES : 60

♣ HUMEUR : LOVE.

Feuille de personnage
♣ RELATIONS:
♣ TALENT INNE: Camouflage
♣ EXPERIENCE:
500/1000  (500/1000)

MessageSujet: Re: Présence silencieuse ~ PV   Sam 16 Nov - 1:09

    Rien ne lui manquait : ni la partie de son enfance qu'il avait passé dans la Maison de la Rivière, ni Nathanaël, ni sa mère, ni la vie totalement libre de meurtrier qu'il avait mené. Non, il ne regrettait rien simplement parce qu'il ne le pouvait simplement pas. Manquant cruellement d’empathie, il ne pensait jamais avec mélancolie à sa famille lointaine où à son frère qu'il devait considérer comme un ennemi. Avait-il seulement quelque chose d'humain au fond ? Des sentiments ? Oui, sans doute, il n'était pas une machine. D'ailleurs, aussi étrange que cela puisse paraître, Sébastian était croyant. Lorsqu'il avait perdu son œil, il s'était alors mit à prier. Jour et Nuit. Pour que la douleur cesse, pour que ce ne soit qu'un cauchemar, pour ne pas mourir. Lâche ou pas, il s'était toujours battu pour vivre. Pourquoi voulait-il conserver à tout prix cette vie misérable qui n'avait (apparemment) pas d'importance pour lui ? Justement parce qu'il n'avait que ça. Il était vivant et il ne comptait laisser personne porter atteinte à la seule chose qu'il avait.

    -Il semblerait.

    Le jeune homme borgne fixa Shazan et hocha imperceptiblement la tête. Étaient-ils aussi semblables qu'il le ressentait ? Probablement. Il semblait aussi sombre que lui. Pas aussi vide cependant. Et lui n'était pas faux, il ne portait pas ce masque insupportable, étouffant, lourd que le Vagabond s'efforçait de garder. Il n'essaya pas plus de forcer la conversation : il n'en n'avait aucune envie. Et il n'était sans doute pas le seul. L'un comme l'autre étaient taciturnes. La vie de Shazan lui avait sans doute appris à se taire, comme Sébastian. Ce dernier plongea dans ses souvenirs, se revoyant sous les ordres de sa mère, tuant sans aucune honte. Son regard se perdit brièvement sur ses mains. Le sang qui les avaient tachées ne le dérangeait pas. Il avait été fait pour ça, exécuter le mauvais travail ne l'avait jamais dérangé. Non, il n'était pas un saint, et il ne comptait pas y prétendre. Il ne comptait pas supplier les Ancêtres de le pardonner. Il n'avait rien à pardonner, ses actes étaient faits, il avait juste obéit aux ordres et c'était une question de survie. C'était lui ou ses victimes et dans ce moment là, il n'était plus vraiment humain, plus vraiment conscient de ce qui se jouait, plus vraiment conscient qu'il enlevait la vie à un homme. Et quand il revenait à la réalité... savoir qu'il avait donné la mort ne le gênait pas. Alors Sébastian était-il dangereux ? Sans doute. Mais il n'était pas avide de sang, il n'était pas avide de liberté. Il n'était qu'un pantin que rien ni personne ne touchait, il ne tuait pas par plaisir, seulement si on le lui demandait. Et lorsque c'était le cas qu'un combat commençait, il n'y avait qu'une alternative possible : il devait gagner, s'en sortir vivant. Mort lente et douloureuse ou rapide, il n'y faisait pas attention, il tuait simplement, laissant le sang se répandre autour de lui, sur lui.

    Mais de toute façon, il n'avait plus tué depuis longtemps, et ça ne lui manquait pas. Son œil revint se ficher dans le regard de Shazan. Et lui, quel sang avait coulé sur ses mains ? Avait-il quelque chose à se reprocher ? Cet homme était une énigme, comme Sébastian, là encore. Et d'ailleurs, voulait-il la résoudre ? Certainement pas. Certains mystères sont fait pour rester entiers. Connaître cet homme ne l'intéressait pas, une chose avait toute son attention : sa propre vie.

____________________________________________

Sébastian le Vagabond.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Présence silencieuse ~ PV   Aujourd'hui à 3:06

Revenir en haut Aller en bas
 
Présence silencieuse ~ PV
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Terres du Tonnerre :: La forêt-
Sauter vers: