AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Emery d'Automne - Vent - Libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aleksandre de Lierre
administrateur •• shepp
administrateur •• shepp
avatar

♣ ÂGE : 22
♣ NE(E) LE : 21/11/1994
♣ PUF, PSEUDO : Shepp
♣ INSCRIT(E) LE : 04/04/2010
♣ MESSAGES : 270

♣ HUMEUR : Boarf.

Feuille de personnage
♣ RELATIONS:
♣ TALENT INNE: Art du Meurtre
♣ EXPERIENCE:
500/1000  (500/1000)

MessageSujet: Emery d'Automne - Vent - Libre   Lun 17 Juin - 22:07



Charlie Hunnam

EMERY D'AUTOMNE
fils de Forest (décédée), de la Maison de l'Ombre, et de Sirocco, ex-Seigneur de la Maison du Vent. frère de Fleur, également ex-Seigneur de la Maison.
demi-frère de Alaric du Dragon.

Nom : Emery
Surnom : Automne
Clan : Vent
Âge : 17 ans.

Histoire : Sa naissance ne remonte pas à si longtemps, mais il a pourtant l’impression d’avoir passé une vie entière enfermé entre ces quatre murs. Ces quatre murs, qui l’emprisonnaient et le coupaient de tout contact avec l’extérieur. Impossible de s’enfuir. Aussi loin qu’il s'en souvenait, il n’avait pas été heureux depuis ce jour en question. Ce jour où il avait été imprudent, insouciant, ce jour où il avait été enlevé. Il se souvenait de tous les détails, car il s’accrochait à ces souvenirs, pour garder l’espoir de sortir, un jour. Jamais, depuis tout ce temps, il n’avait cessé de penser à ses sœurs, à son père, à sa mère. Il se rappelait de leurs visages à la perfection. Fleur, Saphir. Forest. Sirocco. Il avait longtemps rêvé de sa mère, cette femme brune aux magnifiques yeux verts. Il avait été le dernier à naître, celui qui l’avait achevée. Il s’en était voulu, longtemps. Mais avec le temps, il avait compris que cela n’avait pas été de sa faute et que, quoiqu’il ait fait, il n’aurait rien pu changer. Il se rappelait ce regard à la fois fier et usé qu’elle avait posé sur eux, et le désespoir de son père. Cet après-midi-là, il s’était endormi sous la haute surveillance de son père. Lorsqu’il s’était réveillé, il avait été étonné de se voir seul, mais il avait été surexcité à l’idée de pouvoir faire ce qu’il voulait. Il avait quitté le château, et il avait découvert le monde pour la seconde fois – la première avait été celle où le Seigneur de l’Ombre les avait amené à la Maison du Vent. Il avait été surpris par l’agitation au dehors, qu’elle soit humaine, ou pas. Il était resté là, à observer, jusqu’au moment où un papillon s’était mis à voleter autour de sa tête. Il l’avait suivi et, sans le voir, il était sorti de l’enceinte de la ville. Il n’était plus protégé, à partir de cet instant. Et il s’en était rendu compte bien assez tôt. Alors qu’il s’émerveillait de la forêt, et de son environnement, il fut enlevé. Tout se passa très vite. Une cadence de pas, puis le noir complet. Il se débattait, il était privé de tous ses sens. Il ne sentait plus rien, il ne voyait plus rien, il avait perdu le sens du toucher tant le contact du tissu le dérangeait, il était complètement désorienté. Cet instant parut durer une éternité, et il crut mourir lorsqu’il entendit un bruit assourdissant et monstrueux – celui d'une charrette qui l'emmenait au loin. Il devait à tous prix sortir de cet endroit, et pourtant il n’y avait aucun moyen. Ainsi, du jour au lendemain, la vie d'Emery était devenue un enfer. Et ce, jusqu’au jour où les marchands d'esclaves avaient été moins prévoyants qu’à l’accoutumée. Il se rappelle encore parfaitement de ce moment, où, pour la première fois depuis plusieurs mois, le grand barbu avait été distrait. Il avait ouvert la porte, comme d’habitude. Emery, alors âgé de 7 ans, avait compris que sa seule chance de revoir un jour la vie sauvage se trouvait là. Il n’hésita plus, et se précipita alors dehors, et sentit les odeurs affluer. Herbe, air, fleurs, chiens, chats, mulots, oiseaux, tout était tel qu’il l’avait quitté. Il se mit à courir, le plus vite qu’il put. Il savait ce qu’il devait faire, il avait passé presque un an à élaborer un plan. Peut-être que tout serait différent, peut-être pas. Mais pour le moment, il devait échapper aux gardes qui ne tarderaient pas à se lancer à sa poursuite. Enfin, il courut, se fia à son odorat, à ses plans. Il se hissa par dessus la palissade – car elle entourait tout le campement – et découvrit enfin la liberté. Il se trouvait en plein milieu des champs, désormais. Il ne savait pas vraiment où aller, mais il saurait se débrouiller. L’important était de fuir. Il passa la nuit à chercher son chemin et, enfin, au petit matin, il retrouva la forêt. La forêt, et sa Maison. Celle du Vent. Cela ne fut que l'espace d'un instant ; il découvrit la disparition de son père et, aussitôt, repartit. Personne ne sait ce qu'il se passa entretemps ; le moment est peut-être venu pour lui de revenir...

Caractère : Notre guerrier est quelqu’un de très impulsif. Dans sa jeunesse, il avait tendance à faire attention à tout, à se recroqueviller sur lui-même pour se protéger de l’extérieur, mais cela s’est changé en grandissant. Aujourd’hui, il est courageux, et il serait probablement prêt à tout pour aider quelqu’un de proche, quelqu’un qu’il aime. Optimiste, il faut y aller pour le démoraliser, d’ailleurs il n’abandonne jamais. La plupart du temps, Emery respire la joie de vivre, se ballade avec un sourire accroché au visage et les yeux pétillants. C'est un personnage haut en couleurs, qui ne se cache pas. Insolent, il n’hésite pas à affirmer ses pensées, quel que soit le moment. Il n’a pas peur de grand chose. Oui, Emery est plein de ressources encore cachées, qu’il nous dévoilera le moment venu, qu’il se découvrira le moment venu.

Physique : Sur le plan de la taille, Emery ne serait pas le plus remarquable de tous. À vrai dire, il est de taille plutôt moyenne. Mais il possède une solide musculature et un côté assez sauvage qui en découragerait plus d'un.
Il tient beaucoup de sa mère. Il a les mêmes yeux. Du même magnifique émeraude, unique en son genre, qui n'appartenait qu'à elle, ces yeux là, elle les a légués à son seul fils.
De fait, Emery, malgré une stature qui évoque plus celle de son père, est celui qui ressemble le plus à sa mère...


Goûts : Emery aime la vie, tout simplement. Courir, sentir, goûter, il aime toutes ces choses, simples, essentielles, mais il en a été privé durant six longues et interminables lunes.

Qualités, défauts : Il est courageux, sympathique, attentif, fidèle, optimiste. Mais il est aussi froid, insolent, têtu, insouciant, insatisfait.
Revenir en haut Aller en bas
 
Emery d'Automne - Vent - Libre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Emery d'Automne - Vent - Libre
» La foudre contre le vent [libre]
» Olympes des Pétales - Vent - Libre
» Nuage de Coccinelle. || Apprentie du Clan du Vent. || Libre.
» Oeil de Lynx-Clan du Vent-Libre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Administration :: Présentations :: Personnages Pré-Créés-
Sauter vers: